Mohamed Fali, le chef des Ahmadis, reste en prison

Mohamed Fali
Mohamed Fali

Mohamed Fali, chef spirituel des Ahmadis, a été présenté aujourd'hui mercredi 6 septembre, devant le tribunal de Ain Tables.

Selon les déclarations de son avocat, Salah Dabouz, "les questions du tribunal et du procureur se sont concentrées sur les croyances de l'accusé". Dans une déclaration, l'avocat ajoute que le procureur a surtout demandé au prévenu de clarifier sa position vis-à-vis de Jésus. Il voulait connaître "son opinion sur le prophète Aissa le Jésus. S'il est mort ou élevé".

Le conseil de Mohamed Fali rapporte que "le procureur est allé jusU'a demandé à l'accusé mes fondements religieux de sa foi et lui a demandé de présenter des versets et des paroles du prophète Mohamed (hadiths justifiant ses croyances".

A la lumière des réponses du chef sprituel des Ahmadites, le procureur a demande un an d'emprisonnement et 20 000 dinars d'amende "sans préciser le fondement de cette demande", proteste Salah Dabouz dans son témoignage rendu public sur les réseaux sociaux Puis d'estimer que "l'Inquisition travaille fortement contre les membres du Groupe Islamique Ahmadi".

Le chef des Ahmadis a été arrêté le 29 août à Aïn Sefra (ouest algérien).

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

en inde cette secte est dirigée pas un prix nobel de physique

et dans ce pays elle est dirigée par un maçon

ça doit être pour l'harmonie avec le reste,

"win rak rayeh" avait dit le défunt policier héros de Tiaret,

sans oublier le fameux 'où va t'on" de boudiaf,