Un général, conseiller de Macron, gêné par les affaires d'escroquerie de sa femme !

Le très médiatique général Trinquand
Le très médiatique général Trinquand

Consultant pour BFM TV mais également conseiller Défense d'Emmanuel Macron durant la campagne, Dominique Trinquand serait cité dans les affaires d'escroquerie de son épouse. Un passé qui embarrasserait sa hiérarchie.

Selon une enquête exclusive du Point de ce 5 septembre 2017, le général de brigade Dominique Trinquand, issu de la promotion de Saint-Cyr précédant celle de l'ex-chef d'état-major Philippe de Villiers et proche d'Emmanuel Macron, serait rattrapé par les affaires d'escroquerie dans lesquelles sa femme, Mireille, aurait été impliquée. "Je resterai toujours solidaire de Mireille et je la défendrai coûte que coûte. Alors si tu n'arrêtes pas tes méthodes dégueulasses, c'est à moi que tu auras à faire, et je peux te dire que la guerre va être très rude !", justifie Dominique Trinquand

Condamnée à un an de prison ferme par le passé, cette dernière devra de nouveau répondre devant la justice le 15 septembre pour des affaires remontant à un premier mariage avec un certain Arnauld Mouchette, escroc de haut-vol. Le couple, rapporte Le Point, aurait notamment sévi en Bretagne, s'inventant des vies et se faisant appeler les Mouchette de Prémonville. Une usurpation d'identité et des affabulations qui leur auraient permis de se faire prêter de grosses sommes d'argent.

Si le général n'est pas directement impliqué dans l'affaire, les déboires judiciaires de son épouse auraient toutefois gênés sa hiérarchie. Dominique Trinquand, alors affecté à la mission militaire de la délégation française auprès des Nations unies, aurait été «discrètement rappelé à Paris» en 2009. Le Point affirme que les supérieurs du général auraient voulu éviter un scandale, et ce alors que le FBI se penchait sur l'affaire.

Avec RT

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (0) | Réagir ?