Des membres fondateurs de la TQ5 violemment agressés en Kabylie

Des membres fondateurs de la TQ5 violemment agressés en Kabylie

Rachid Ali Uqasi et Reda Amrani, responsables de la chaîne Taqbaylit télévision (TQ5), actuellement en cours de constitution, ont été très sérieusement attaqués à l'arme blanche lundi.

Dans un court message rendu public sur Facebook, nous apprenons que Rachid Ali Uqasi et Reda Amrani, responsables de la chaîne TQ5 agressés à Ichelladen, au-dessus de la ville d'Akbou "par des individus inconnus armés de couteaux. Selon cette source très sûres, les deux responsables de cette chaîne de télévision "ont été forcés à s'arrêter en voiture" puis attaqués. A l'heure où nous rédigeons cette information, nous apprenons que Reda Amrani a été atteint de plusieurs coups. Ils se dirigeaient vers l'hôpital d'Akbou. Qui sont ces individus qui se sont attaqués à ces personnes ? Quelles étaient leur objectif ? Les intimider pour les empêcher de poursuivre leur périple ?

Il faut rappeler que ces deux animateurs faisaient le tour de la Kabylie pour promouvoir le projet de création de cette nouvelle chaîne de télévision en kabyle et de droit canadien. Les conférences que devaient tenir Rachid Ali Uqasi et Reda Amrani dans la wilaya de Sétif ont été purement et simplement interdites par les autorités.

La rédaction

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (29) | Réagir ?

avatar
rabah Benali

@ Kacem. Bonjour. Merci pour la proposition "Ibn Warraq". Aussi, je suis totalement de ton avis que, a/ - Nombreux sont les "musulmans" et/ou assimilés qui ont compris que l'Islam est, comme tu le dis, une "tchektchouka au cannabis hautement toxique". Ils sont par contre, peu et même très peu nombreux à sembler se reveiller et songer remettre en cause l'imposture cause de la tragédie qui les frappe. b/ - Dans ses écrits, - Ibn Waraq est sur la même logique que Hamed Abdel-Samad. Sauf que ce dernier, "native speaker arabe", il décortique et analyse, à mon avis, plus profondément le sujet. Je trouve son argumentaire plus consistant et ses dires plus crédibles et précis. Malgrés qu'il est évident que mathématiquement absolu, la "h'kaya momoh et son codex" demeureront à l'éternel indécriptables. Par ailleurs, ce qui impose respect chez l'Egyptien, c'est que contrairement à tant d'autres révoltés, il persiste à manœuvrer à découvert et surtout à provoquer le débat public espérant participer à faire bouger les choses. Ce par contre, sur quoi je n'ai personnellement aucune illusion ni espoir. Le millirad d'adèptes supposés du codex de la grotte sont tous, comme tu le dis, leurrés dès le berceau et surtout formatés en continu dès les premières goutes de leur lait maternel. Mes salutations. Rabah Benali.

avatar
Kichi Duoduma

Re-salut, Kacem ! Ce qui fait le plus mal est de voir que les musulmans étaient plus tolérants au moyen-âge qu’aujourd’hui. Des philosophes disaient des choses absolument insultantes envers le Coran et Mohamed sans être inquiétés. Autre qu’Ibn Warraq (l’original, pas celui qui vit de nos jours) il y en avait beaucoup d’autres. Par exemple, ar-razy (Rhazès), célèbre médecin du 10ème siècle, disait : un homme qui donne à ses esclaves des ordres qu’il les sait absolument incapables d’éxécuter est un imbécile, de même qu’un dieu qui demanderait aux hommes de vivre d’une certaine façon alors qu’il devrait savoir qu’ils en sont incapables est un imbécile. Et s’il ne sait même pas qu’ils en sont incapables, alors c’est un double-imbécile.

« Vous prétendez qu'il y a un miracle et que c'est le Coran. Vous dites : "Quiconque conteste le Coran, laissez-lui composer un livre comparable. " Eh bien, nous en ferons des milliers de comparables, des travaux de penseurs, artistes des lettres et poètes audacieux, merveilleusement bien exprimés et qui relatent les choses de façon courte et concise. Ils transmettent mieux leurs messages et le rythme de leurs rimes est meilleur. Ce que vous dites nous ébahit ! Vous parlez d'un livre qui raconte à nouveau de vieux mythes et qui dans le même temps est plein de contradictions et ne contient aucune information ni explication utile. Et puis vous dites : "Tentez de produire vous-même quelque chose comme ceci ! »

« Depuis le début de l'humanité, ceux qui prétendaient être prophètes étaient déjà, dans le pire des cas, des déviants, et à tout le mieux, connaissaient des problèmes de nature psychologique. »

Des gens pourraient-ils s’exprimer ainsi de nos jours en terre d’islam sans être lynchés ?

Pourtant Rhazès (ar-razy) n’était qu’un exemple parmi tant d’autres de l’époque.

avatar
Kacem Madani

C'est à croire que même la connerie s'amplifie au cours des époques et des ans ! D'ailleurs, nul besoin de convoquer les histoires de prophètes pour s'en rendre compte, il n'y a qu'à lorgner du côté d'El-Mouradia ! Comme par hasard, cet après-midi, j'ai rencontré un ancien étudiant de l'USTHB qui avait eu comme enseignant d'algorithmique, un certain Saïd Bouteflika ! Le maître mot des anecdotes le concernant tendent à aller dans le sens du Général Benhabib, lequel n’avait pas hésité à le traiter de malade mental ! Aux dires de cet étudiant, cela est loin d’être une insulte mais la réalité d’une maladie que Saïd traine depuis des décennies ! Dire que ce type gouverne l'Algérie, au vu et au su de toute la smala politique qui prétend vouloir et pouvoir changer les choses ! Athawaghith !

visualisation: 2 / 21