Combats entre rebelles tchadiens et une milice libyenne dans le Fezzan

Les rebelles tchadiens se sont établis depuis plusieurs mois dans le sud libyen.
Les rebelles tchadiens se sont établis depuis plusieurs mois dans le sud libyen.

Plusieurs combattants tchadiens et libyens ont été tués dans la région de Kuffra (dans le Fezzan), ce samedi matin.

Des combats ont eu lieu entre un groupe d'opposants tchadiens et le bataillon Sabl al Salam, forces de défense de la région de Kuffra, proche du maréchal Haftar, selon la presse égyptienne, citant des sources de la région. Sept combattants tchadiens et deux membres du bataillon Sabl al-Salam ont été tués. Selon la presse saoudienne ce groupe d'opposants tchadiens est soutenu par le Qatar.

Cela toujours selon la presse saoudienne est en lien avec la fermeture par le Tchad de l'ambassade du Qatar à Ndjamena le 23 aout dernier. Car N'djamena accuse Doha de se servir du Tchad comme base arrière pour déstabiliser la Libye. Le Qatar, toujours en pleine crise diplomatique avec ses voisins du Golfe, à leur tête l'Arabie saoudite.

Depuis 48 heures le torchon brûle entre le Tchad et le Qatar, ce dernier a fermé la représentation diplomatique du Tchad à Doha en protestation aux accusations de ce pays.

Selon la presse égyptienne, reprise par RFI, le président Abdel Fattah al-Sissi aurait transmis, lors de sa visite à N'Djamena, la semaine dernière, un dossier complet prouvant l'implication du Qatar dans le financement des extrémistes en Libye, mais aussi le financement des rebelles tchadiens opérant dans ce pays.

Questionné sur le sujet, le ministre tchadien de la Sécurité intérieure Ahmat Mahamat Bachir se borne à répondre que son pays ne permettra à personne, ni à un quelconque État de menacer la stabilité du Tchad.

Avec BBC/RFI

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?