La présidence procède à un mouvement dans l'administration territoriale

La présidence
La présidence

Un mouvement dans l'administration territoriale a touché 95 chefs de daïras, huit directeurs de la réglementation et des affaires générales, cinq directeurs de l'administration locale et sept inspecteurs généraux de wilayas, indique un communiqué de la Présidence de la République.

Ce mouvement, décidé par le président Bouteflika, selon le communiqué, a touché quatre-vingt-quinze chefs de daïras, huit directeurs de la réglementation et des affaires générales, cinq directeurs de l'administration locale et sep inspecteurs généraux de wilayas.

Ce mouvement "vient suite à la promotion de certains cadres dans d'autres fonctions supérieures au niveau de l'administration territoriale et ayant pour objectif la poursuite des efforts déployés en matière de développement et de modernisation des services publics, à travers notamment la répartition optimale des compétences et l'amélioration de l'encadrement des collectivités locales", précise la même source présidentielle.

Ce communiqué motive ce mouvement par la nécessité d'"intégration des jeunes cadres et la promotion du rôle de la femme dans l'occupation des postes de responsabilité au sein des collectivités locales". Il souligne que "neuf femmes ont été promues dans ces fonctions supérieures", ajoute ce communiqué repris par l'APS.

Cette décision intervient quatre jours après le limogeage d'Abdelmadjid Tebboune et la nomination d'Ahmed Ouyahia Premier ministre.

La rédaction

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?