Tiaret: les cambrioleurs du domicile du député RND écroués

Tiaret: les cambrioleurs du domicile du député RND écroués

Les six suspects ont été présentés devant le procureur après leur arrestation.

Après le cambriolage qui a bien failli tourner au drame dans la nuit du samedi au dimanche dans le domicile d'un député RND sur les hauteurs de la ville de Tiaret, les cinq suspects qui ont été neutralisés seulement deux heures après leur sale besogne par les éléments de police judiciaire relevant de la sûreté de la wilaya de Tiaret, ont été présentés, au début de la semaine, devant le Procureur de la République près le tribunal de Tiaret qui a ordonné leur mise en détention provisoire.

Les six suspects, originaires de la ville de Tiaret, sont âgés entre 20 et 27 ans. L'un d'entre eux est toujours en fuite et trois d'entre eux, déjà connus des services de police pour des faits similaires, ont été mis en examen pour "coups et blessures, vol par effraction et association de malfaiteurs", a-t-on appris de source bien informée.

Dans le même sillage et selon certaines indiscrétions, une enquête a été ouverte par la Direction centrale de la Sécurité de l'Armée (DCSA) au sujet des deux pistolets automatiques dérobés par les malfrats et qui ont été aussitôt récupérés par la police.

L'enquête suit son cours, a-t-on appris, et il sera toutefois difficile de connaître les détails des résultats de ces enquête. En effet, cette institution n'a pas pour habitude d'informer l'opinion publique sur les résultats des enquêtes menées jusqu'à présent.

K. O.

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Atala Atlale

Le salaire de nos députés c'est du vol ! Ils sont souvent absents, ils lèvent haut leurs mains comme devant l'exécutif docilement comme au western, il ne s'agut pas de défendre ceux qui les ont élus mais leur beefsteak ! Ils passent en majorité leur temps à faire des affaires, alors quand je lis que les petits voleurs sont arrêtés avec beaucoup de célérité pendant que nos grands détrousseurs du pays vaquent librement à leurs affaires ici ou sous d'autres cieux, laissez moi vous dire que j'en ris de bon coeur, mais lorsque le pays se trouvera en cessation de paiement, là ils se mettront probablement à réfléchir sérieusement comment récupérer nos sous, ceux du Trésor volés, sinon les nôtres et là c'est moins risqué quand il est question de l'argent du contribuable, n'est ce pas ? C'est un peu ça la république de la banane !