La Royal Air Maroc surclasse Air Algérie !

La Royal Air Maroc surclasse Air Algérie !

Les chiffres sont sans appel, la réalité cinglante et incontestable. Cet état de fait ne pourrait être démenti et contesté que par les idiots.

Oui, la Royal Air Maroc est une compagnie moderne et performante : la star du Maghreb !

La RAM, qui emploie trois fois moins de salariés qu’Air Algérie, est dotée d’une même flotte, aujourd’hui c’est une compagnie qui jouit d’une notoriété croissante et s’est même invitée dans la cour des grands : la compagnie vient d’entrer dans le TOP 100 des meilleures compagnies au monde.

Cerise sur le gâteau, elle vient d’être élue meilleure compagnie aérienne africaine pour l'année 2017 par la prestigieuse Skytrax.

Et pourtant, la RAM ne bénéficie pas des avantages hors normes que possède Air Algérie : pas de subventions étatiques permanentes, pas de réseau de distribution hors norme comme les 150 agences d’Air Algérie (1 seule agence de la RAM en France contre 7 agences pour Air Algérie ), une diaspora bien moins nombreuse, ….

Et surtout, la RAM ne navigue pas en milieu concurrentiel fermé et hyperprotégé à l’image d’Air Algérie : la RAM affronte la concurrence internationale dans un ciel marocain ouvert où les compagnies low cost mondiales les plus redoutables à l’image d’EasyJet, Ryanair, proposent des Paris-Marrakech pouvant aller à 20 euros !

Air Algérie quant à elle ne parvient plus à se réformer à l’image d’un mammouth à l’agonie incapable de se mouvoir. Tous les voyants et indicateurs sont au rouge depuis trop longtemps : déficits chroniques, sureffectifs, scandales à répétition, qualité de service plus qu’insuffisante, valse des PDG, bilans opaques et indisponibles, prix du billet inabordable, emplois familiaux …

Air Algérie vit encore sous le régime communiste !

Le pouvoir marocain a accepté la compétition, la concurrence et la loi du marché: la RAM en est sortie gagnante.

Le pouvoir algérien a refusé la concurrence et l’opensky : Air Algérie en est sortie perdante et se retrouve dans l’impasse!

Quand l’une est gérée dans la transparence et la rationalité économique et financière et que l’autre, à la dérive et otage d’une nomenklatura qui impose sa loi ; alors le résultat ne peut être que prévisible sans surprise et sans appel : la RAM écrase Air Algérie !

Oui les Marocains peuvent être fiers de leur compagnie nationale, la Royal Air Maroc …

Air Algérie, devenue depuis longtemps l’exclusive propriété d’une caste, d’un groupe qui a pris en otage tout un pays, tout un peuple !

Caste qui bien sûr défend et veille avant tout à ses propres intérêts au travers de l’employeur familial Air Algérie : on y place enfants, amis, gendres, cousins, même les moins diplômés, de préférence à l’étranger ou à défaut en Algérie sur des postes "sur mesure" à très bons salaires, et dotés de nombreux avantages en nature (logements, primes, billets gratuits) !

Air Algérie doit cesser d’être une entreprise de recyclage pour fonctionnaires défectueux, un centre de placement pour amis, un centre de vacances pour la nomenklatura algérienne.

Pourquoi alors Alger et Air Algérie refusent-ils la restructuration totale de la compagnie, et continuent le bricolage avec les mesurettes et l’enfumage médiatiques ? Que cesse la gestion politique d’Air Algérie !

Le temps ne serait-il pas venu pour nos décideurs de mettre fin à ce chaos en ouvrant le ciel algérien à la concurrence ?

Non, l’ouverture du ciel algérien n’est pas synonyme de fin du monde ou d’apocalypse pour l’Algérie, tels que voudraient nous le faire croire certains à Alger.

Certains politiques et syndicalistes proches du pouvoir sont allés même jusqu’à dire : "L'ouverture du ciel algérien aux compagnies privées signifie l'atterrissage de Netanyahu à Alger ...", "Toucher Air Algérie, c’est toucher à la souveraineté nationale !"

Non le peuple n’est pas dupe, un sondage publié récemment par un grand journal algérien annonçait que plus de 80 % d’Algériens réclament l’ouverture du ciel algérien à la concurrence et au low cost !

Le peuple algérien et las associations revendiquent l’ouverture de la concurrence ! Seule la loi du marché rendra à Air Algérie sa compétitivité et toutes ses performances, à l’instar de la Royal Air Maroc.

Messieurs les décideurs d’Alger, prenez vos responsabilités.

Dans l’intérêt du pays et du peuple algérien, le collectif CCTA demande l’ouverture immédiate du ciel algérien à la concurrence et au low cost.

Collectif CCTA le 30 juillet 2017

Lien : https://goo.gl/MsjEKc

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

98% des actions d'air maroc sont marocaines, partagés entre l'état marocain et le fonds d'investissement moh 6 le roi du maroc, donc le rois se sucre sur le dos la compagnie nationale marocaine et c'est ce qui explique le traitement privilégié dont elle bénéficie de la part des grandes compagnies mondiales qui lui laisse une bonne marge pour que sa majesté puisse prendre des dividendes, sinon elle serait bouffée par au moins les compagnies arabes du golf depuis longtemps si ce n'est le protectorat direct du roi,

air maroc est une société protégée pour les beaux yeux et les comptes crédités du roi,

dans le classement skytrax air algérie fait est le top 100,

donc y a des contre vérités dans cette article,

et si on veut ouvrir le ciel algérien à la concurrence et privatiser air algérie faudra faire entrer quelques hommes puissants du pays (genre said bouteflika etc) dans son capital à hauteur de 40% pour la protéger de la disparition comme fait le roi du maroc,

la suite de l'histoire de air maroc ça sera la vente des actions de l'état marocain aux qataris ou aux émiratis mais le roi gardera ses actions (40),

dans tous les investissements étrangers au maroc la société d'investissement contrôlée par le roi possède des actions ce qui explique la bonne santé de l'économie marocaine calquée sur le modèle des émirs du golf,

si on veut que l'économie algérienne se porte bien et résiste à la voracité des industriéls, hommes d'affaires et sociétés étrangères faudra accepter que les tenants du pouvoir politique puisse avoir officiellement 40% du marché économique algérien comme ça se fait en chine, aux pays du golf, en inde, en Éthiopie, en russie, au gabon, au brésil, en cote d'ivoire, au sénégal, au nigiria ou en argentine et dans tous les pays immergeants nouveaux,

avatar
Hamidoo Ould

Je confirme; j'ai eu le plaisir de prendre cette compagnie (Genève-Casablanca-Agadir en aller-retour) et une centaine de fois la compagnie algérienne, et je peux déclarer qu'il n'y a aucune comparaison (je suis algérien !) Dans toutes les prestations, les marocains nous surclassent, et de loin ! J'ai été frappé par la courtoisie, l'amabilité, les prestations et la correction de tous membres d'Air Maroc, à tous les niveaux ; organisation, informations fournies, orientations et prises en charge des voyageurs. Après le voyage, un "questionnaire" est envoyé aux différents clients pour avoir leurs impressions sur le voyage, façon - fallait-il le souligner- de montrer toute la considération que la compagnie accorde à ses clients, dans un souci d' améliorer éventuellement leur service. Chose que je n'ai jamais eue de la part de notre compagnie (dite) nationale. L'espace n'étant pas dédié pour parler de tout ce qui ne va pas avec Air-Algérie, je voudrais tirer (grand) CHAPEAU à la compagnie Royale-Air-Maroc. H. Ould-Ahmed

visualisation: 2 / 5