Il torture sa victime et poste la vidéo sur les réseaux sociaux

Il torture sa victime et poste la vidéo sur les réseaux sociaux

La vidéo et les images relayées sur les réseaux sociaux depuis hier montrent un homme assis à côté de sa "campagne" (victime), l’obligeant à se laisser filmer à visage découvert, après l’avoir torturée et humiliée.

Ainsi, l’on apprend que l’homme sur la vidéo (le bourreau) serait un trafiquant d’alcool de la région mostaganemoise. Il aurait torturé la jeune femme, avec laquelle il entretient une relation depuis plus de 3 ans. La raison de cet acte barbare ? La jeune fille l’aurait trompé avec un ami à lui.

Décidément, il y a des individus que rien n'arrête. L'exemple de cet "bourreau" qui fanfaronne à côté de sa victime a de quoi inquiéter.

Les services de sécurité de la wilaya de Mostaganem, lieu où cette vidéo aurait été filmée, ont ouvert toutefois une enquête pour déterminer l’origine des images et identifier les coupables.

Si Merabet Nour Eddine

Le lien de la vidéo :

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
deradji nair

L'absence de l'Etat et des parents est flagrante et nos jeunes s'enfoncent de plus en plus dans la débauche ' (drogue, alcool, prostitution,) et la violence (bagarre avec armes blanches avec morts et blessés sans oublier ces cas qui se répète sur les réseaux sociaux de plus en plus. Le pays et le peuple s'enfoncent alors que les grands de cette nation vivent dans un cercle fermé sans se soucier de tout se qui se passe. Notre cher Badaouinous a fait savoir que la police avait invsetie dans le personnel mais de quel personnel parle-t-il lorsque ce lui ci n'est lui meme pas protégé dans ses missions et pour preuve dernièrement j'avais assisté à un spectacle où un voyou s'en est pris à quatre policiers qui n'avaient meme pas pu l'arreter de peur d'etre eux meme traduit devant la justice pour violence et se sont replié gentiment le plus simplement du monde. Le citoyen ni ses biens ne sont protégés par cela meme qui devaient ne protéger et qui ne le sont pas en réalité et à la moindre faille comme ce policier de Constantine l'intéressé sera traduit en justice et au plus pire révoqué. KLa police et la gendarmerie ont été simplement cloitrées et c'est le peuple qui paie les pois cassés de tous les dépassements des voyous qui se multiplient comme au Brésil d'antan.