Kamel Daoud, lauréat du prix Livre et Droits de l'Homme 2017

Kamel Daoud, lauréat du prix Livre et Droits de l'Homme 2017

Kamel Daoud, l’écrivain et journaliste algérien, a obtenu jeudi 20 juillet le 16e prix Livre et Droits de l’Homme de la Ville de Nancy pour Mes indépendances, chroniques 2010-2016, paru en février chez Actes Sud.

Ce prix, sous la présidence d'honneur de Vincent Monadé, président du Centre national du livre, lui sera remis officiellement lors du 39e Livre sur la Place le vendredi 8 septembre à Nancy. De manière symbolique, cette année, le jury a souhaité dédié ce prix à l’écrivaine turque Asli Erdogan, qui, après avoir été incarcérée 136 jours, attend son procès et risque la prison à vie.

Le prix Livre et Droits de l’Homme a été créé en 2002 par André Rossinot alors Maire de Nancy, avec Simone Veil à ses côtés qui en fut la première présidente. L'an dernier, le prix avait été décerné à Michel Eltchaninoff pour Les nouveaux dissidents (Stock).

L'écrivain algérien publiera son deuxième roman, Zabor ou les psaumes le 16 août prochain, toujours chez Actes sud.

Pour rappel, Kamel Daoud avait déclaré à maintes reprises, que les distinctions internationales lui faisaient peur, car susceptibles de lui causer des troubles dans son propre pays.

Avec Livreshebdo.fr

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Rabah Mansour

Bravo Kamel Daoud, vous êtes la fierté de l'Algérie qui avance.

avatar
elvez Elbaz

Enfin! qu il fait bon de respirer cet air salvateur et vivifiant qui se dégage de ces enfants de l'algerie algerienne pour laquelle le 1é novembre a eu lieu.

De Meursault à "l'Arabe" et le relai "ROUMIOUROUBI" qu il se sont passés nous ont à ce jour "vicié" l'air de liberté

Il était temps que d ouvrir les fenêtres et les portes pour laisser rentrer l'air de liberté de l'algerie algerienne....

C'est cet air là qui convient pour vivifier en nous l'éspérance trahie en 1962.