L’UGTA et le FCE dénoncent le traitement réservé à Haddad par Tebboune

L’UGTA et le FCE dénoncent le traitement réservé à Haddad par Tebboune

Les signataires du Pacte national économique et social de Croissance (PNESC), dont le FCE (Forum des chefs d’entreprise), et l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens), ont dénoncé ce mardi, après une réunion à l'hotel Aurassi, dans un communiqué, le traitement réservé à Ali Haddad.

Les signataires ont dénoncé le fait que Tebboune ait ordonné d'expulser Ali Haddad de la céremonie de remise des diplômes qu'il devait pourtant présider.

"La sagesse et la sérénité nous commandent de ne pas y voir, pour l’instant un coup de canif au consensus douloureusement construit et qui porte, par le geste de Monsieur le Premier ministre, indéniablement préjudice à l’esprit et la lettre du Pacte national économique et social de croissance, moment fondamentale de la consécration de la culture du dialogue social entre le gouvernement et ses partenaires socio-économique", lit-on dans le communiqué

Pour les signataires du PNESC, le dialogue porté par Bouteflika "vient d’être entaché par un acte difficilement admissible".

Ces derniers temps, plusieurs mises en demeure, ont été publiées dans la presse nationale, contre le groupe ETRHB d’Ali Haddad pour le retard accumulé dans la réalisation de plusieurs projets.

Les signataires ont enfin réédité leur soutien indéfectible "au président de la république, Monsieur Abdelaziz Bouteflika"

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (18) | Réagir ?

avatar
deradji nair

Devrait -il faire exception à la règle par ce que ce Monsieur s'appelle Hadad; il avait un contrat à remplir il n'avait qu'à le faire pas plus sinon si on s'amuse à protéger les forts on fera surement fuir les plus petits qui eux s'adonnent avec rigueur au travail et au maintien des délais mais comme on le sait les kabyles se maintiennent toujours entre eux les uns par les autres. Bouteflika doit plutot soutenir son premier ministre si vraiment il aime son pays et comme l'avait dit un jour Boumedienne " Eridjel izoulou lakine l'ablad ou tarikh houma el li yachdou alihoum alioum ou ghoudoua and rabi. Si on perd hadad on ne perdra pas surement le pays " Allez vous travaillez ou bien oust des milliers de hadad n'attendent que ton départ pour prendre ta place y a ouhd achiat la Said tout comme le secrétaire général de l'UGTA.

avatar
moh arwal

Apparemment et en public, ils font tous semblant qu' ils ne s'aiment pas. mais.... mais derrière les rideaux.... ils s 'embrassent et conspirent la mort du pays par asphixie économico-financière.

visualisation: 2 / 18