Nommé aux relations externes du RND : Ouyahia ne lâche pas Bouchouareb

Abdesslam Bouchouareb ce samedi au siège du RND.
Abdesslam Bouchouareb ce samedi au siège du RND.

L’ancien ministre de l’industrie Abdesselam Bouchouareb est de retour aux affaires politiques dans le parti du RND d’Ahmed Ouyahia, et fait une apparition publique ce samedi, au siège du parti à Ben Aknoun.

L’insubmersible ex-ministre du gouvernement Sellal, qui fait partie du bureau nationale, sera chargé des relations extérieures et de la communauté algérienne de l’étranger, selon un communiqué du RND.

Dans l’œil du cyclone depuis quelques jours et attaqué frontalement par le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune et son ministre de l’industrie Mahdjoub Bedda, Bouchouareb semble faire le dos rond. Il attend que l’orage passe tout en s’appuyant sur ses soutiens dont Ahmed Ouyahia qui n’a pas hésité à minimiser l’affaire des 7 000 milliards gaspillés dans une politique industrielle improductive. Il a rapidement couru au secours de son protégé en affirmant que " M. Tebboune ne parlait pas uniquement des projets dans le secteur de l’industrie mais de l’investissement en général "!

| LIRE AUSSI: Que comprendre du silence d'Ahmed Ouyahia ?

Le sulfureux Bouchouareb qui a été maintes fois éclaboussé par des scandales financiers sans jamais être inquiété par la justice, continue donc de jouir de la confiance sans bornes du président du RND. En plus de l’affaire Khalifa et son crédit non remboursé de 12 millions de DA, ses sociétés off-shores révélées par les Panama Papers, Bouchoureb a été accusé tacitement par son successeur à la tête du ministère de l’industrie, d'avoir favorisé l’importation déguisée de véhicules.

Dans n’importe quel pays qui se respecte, la justice se serait saisie du dossier, mais l’Algérie ne l’est apparemment pas.

La rédaction.

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (11) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

c'est pour avoir un ordre de mission pour l'étranger et ainsi fuir d’éventuelles poursuites si l'affaire de l'importation déguisés de véhicules prend de l'ampleur

en fait selon la loi sur les partis ceux ci n'ont pas le droit d'avoir des relations extérieures donc avec des étrangers individus, institutions, ou états

avatar
Mourad BENKALFATE

La réponse du berger à la bergère. Ces deux coquins n'ont n'en plus pour longtemps.

visualisation: 2 / 9