KBC deviendra El Khabar TV à la rentrée

KBC deviendra El Khabar TV à la rentrée

La chaîne de télévision KBC changera de vocation à la prochaine rentrée sociale, a affirmé samedi à l'APS, le président du Conseil d'administration du groupe de presse El Khabar, Smati Zahreddine, qui a infirmé les informations annonçant la disparition de la chaîne.

La chaîne KBC est obligée de se réinventer. Actuellement une chaine généraliste, elle va se transformer en une chaine d'informations qui va produire de l'information en continu. Il ne s'agit que d'un changement de vocation qui sera accompagné par un changement de nom. La chaîne s'appellera El Khabar TV", a indiqué le responsable.

"C'est un redéploiement que nous avons jugé nécessaire, d'autant plus qu'il se fera en adéquation avec notre activité principale qui est la production et la diffusion de l'information. Ce redéploiement va s'opérer avec le même souci de rigueur et l'exigence professionnelle qui ont toujours marqué la fabrication du journal El Khabar", a ajouté M. Smati, insistant sur cette "nouvelle orientation portée vers l'info".

M. Smati a expliqué, par ailleurs, que "l'Assemblée générale ordinaire de la SPA El Khabar tenue la semaine passée a constaté les "difficultés financières auxquelles fait face Word Vision, la filiale du groupe et la boite de production des programme de KBC", précisant que cette boite "a enregistré un bilan négatif pour la 3ème année consécutive".

Le même responsable a indiqué que les dernières déclarations du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, à travers lesquelles il a exprimé à l'APN la détermination du gouvernement à régulariser la situation du paysage audiovisuel en Algérie, "constituent un motif d'encouragement" et une "bonne nouvelle" pour les membres du groupe El Khabar qui souhaitent une "accélération du processus de régularisation des chaines de télévision" annoncé par les autorités publiques.

M. Smati a souligné que "les chaines en question se porteront mieux une fois réglementées et devenues de droit algérien", relevant que le fait d'émettre à partir de l'étranger les a fortement pénalisées à plusieurs titres. Il y a un an, Ness prod, filiale de Cevital a tenté de racheter cette chaîne d'El Khabar, seulement le ministre de la communication de l'époque, Hamid Grine a opposé une fin de non-recevoir, instrumentalisant la justice et en évoquant le risque de concentration de médias entre les mains d'un seul groupe.

La rédaction/APS

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

fabriquer un journal c'est possible,

diffuser de l'information c'est possible

mais produire de l'information c'est nouveau pour un média,

ça doit être le seul au monde qui a l’intention de faire ça,

produire de l'information ça mérite de l'attention,

fallait y penser, ça c'est du génie,

dans ce cas, le meilleur redéploiement c'est les caméras cachées,