La République en marche (LREM) vers une majorité absolue au parlement

Le président Emmanuel Macron. Crédit photo François Navarro
Le président Emmanuel Macron. Crédit photo François Navarro

La République en marche (LREM) et le MoDem obtiennent la majorité absolue à l'Assemblée nationale, avec 360 sièges, selon une première estimation réalisée dimanche par Kantar Sofres-onepoint à l'issue du second tour des législatives.

La coalition de droite autour des Républicains et de l'UDI limite les dégâts, avec 133 sièges, de même que le Parti socialiste et ses alliés de gauche, avec 45 sièges au total, toujours selon cette estimation.

La France insoumise aurait 17 sièges, le Parti communiste neuf et le Front national six.

Ipsos-Sopra Steria donne un rapport de force similaire, avec 355 députés pour LREM et le MoDem, 125 pour la droite, 49 pour l'alliance du PS, 30 au total pour La France insoumise et le PC et huit pour le FN.

Si ces chiffres se confirment, la vague en faveur des candidats d'Emmanuel Macron sera moins puissante que ne le laissaient présager cette semaine les projections, qui anticipaient une majorité allant jusqu'à plus de 450 députés.

A 17h00 (15h00 GMT), seuls 35,33% des inscrits avaient déjà voté en France métropolitaine, un taux de participation en net recul par rapport au premier tour, dimanche dernier (40,75% à 17h00), ainsi que par rapport au second tour des législatives en 2012 (46,42% à la même heure).

L'abstention sur l'ensemble de la journée pourrait atteindre le niveau record de 57% à 58%, selon les premières estimations publiées par quatre instituts de sondage.

Reuters

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

La République Emmanuel Macrom soit LREM est née,

macron était le prof en économie de hollande bien avant 2012 pour le préparer à être président en 2012, mais peine perdue hollande était mauvais en économie (sa faiblesse et il le reconnait lui même).

après 2012, hollande ne savait pas quoi faire des propositions de son conseiller, secrétaire et ministre macron, en fait macron est en mission auprès de hollande pour faire passer des lois favorables au patronat puisque sarko ne donna pas satisfaction,

l'homme qui joue le jeu de macron c'est valls, en tant que premier ministre il fait le forcing pour faire passer les lois initiés par macron, et toutes ces lois sont modifiées par un parlement majoritairement socialiste, et les projets de droite du gouvernement socialiste ne passe pas à 100%, et il reste beaucoup à faire,

et comme ni la droite ni la gauche ne peuvent satisfaire les désirs du patronat

alors la décision est prise par les patrons de faire de macron le prochain président pour faire aboutir leur projets et de refaire le paysage politique français en détruisant ou en réduisant les vieux partis à leurs plus simple expression,, mais macron ne passera jamais s'il a en face hollande et juppé donc faudra éliminer de la course hollande et juppé, alors on invente les primaires,

le SG du PS appel à l'organisation d'une primaire à gauche alors le président sortant est de gauche (une idiotie) ce qui veut dire donc que hollande n'a pas le soutien de la gauche,

et en face sartko revient vite aux affaires et piège juppé avec son idée () de primaires de la droite et du centre, mais hélas fillon sort de l'urne et risque de faire capoter l'intronisation de macron et là fillon est enchainé comme un canard devant un monde abasourdi par une histoire d"emploi fictifs, et le médias (propriétés du patronat) ne parlent que de ça pendant des mois, ce qui donne une autre chance à juppé de conduire la droite à l'élysée et super sarko intervient pour pousser filon à ne pas se retirer en faveur de juppé et fillon va au bout de la logique de sarko,

de l'autre coté un certain fillipot est chargé de la mission de faire le lifting du FN et de préparer marine lepen à être au second tour face à macron, et oui macron en passera au second tour que si il a en face marine lepen,

le soir de l'éléction de macron, fillipot annonce que le FN doit changer de nom donc disparaitre pour fin de mission,

les législatives françaises montre, que le complot est toujours en cours, et macron est déclaré empereur de france, avec la complicité de tous les politiques français mélanchon inclu, puisque en participant à un parlement mal élu il se couche dés le premier round et en sachant les projets de macron il devient complice parce que dans le poulailler il va seulement faire du bruit,

ce parlement élu par seulement 37% des électeurs n'est pas représentatif du peuple et la le peuple est plus intelligent que les politiques, il garde la carte de la rue pour s'en servir au moment où macron voudra jouer au dictateur en imposant ses projets () via sa majorité parlementaire, car le peuple sait que la seule façon de résister au dictat du chef c'est la rue, le parlement devenant une boite de résonance vide,

et tout ça n'est que le résultat d'un complot,

la place de mélenchon n'est pas dans un parlement où macron peut faire toutes les lois et tous les projets qu'il veut en faisant jouer le principe de la majorité et du vote démocratique comme dans un pays africain,

de cette façon mélenchon est soumis au système macron, sauf s'il prévoit de claquer la porte et de démissionner avec son groupe parlementaire quand macron commencera à faire le pluie et le beau temps,

le peuple avec ce taux de participation faible se barricade déjà pour faire face aux dérives attendues de macron qui veut entre autres détruire les droits sociaux pour faire plaisir au patronat,