Deux détenus algériens oubliés dans la prison militaire de Guantanamo

Le camp de Guantánamo se trouve sur la base navale de la baie de Guantánamo dans le Sud-Est de Cuba
Le camp de Guantánamo se trouve sur la base navale de la baie de Guantánamo dans le Sud-Est de Cuba

Dans un communiqué, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (Laddh) exprime sa alerte sur l'oubli des deux prisonniers Algériens (Abdelrazak Ali Abdelrahman né le 17 juillet 1970 et Sofiane Barhoumi né le 28 juillet 1970.

La Laddh s’indigne sur la situation de ces deux Algériens "voués à une détention illimitée à Guantánamo sans aucune inculpation par les américains, ni sans aucun soucis par l'État algériens de leur sort."

Pêle-mêle, la Laddh dénonce la "surpopulation carcérale, la détention inhumaine et violation des lois internationales, les violations des droits humains, y compris des disparitions forcées, et ce pendant plusieurs années, la combinaison orange symbole de désobéissants,..."

Pour cette ONG de défense des droits de l’homme, la prison militaire de Guantánamo, est le symbole par excellence "d'une décennie d'atteinte aux droits de l'homme et qu’il est temps pour la communauté internationale de faire pression sur Washington pour obtenir sa fermeture en urgence".

L'ancien président américain, Barack Obama, n'a pas tenu parole. Il n'a pas fermé cette prison comme il l'avait promis en 2008 au cours de sa campagne pour la présidentielle. Ouverte en 2002, il restait actuellement 45 détenus en janvier à la fin du second mandat du président Obama.

Un Algérien ancien de Guantanamo mis en examen en France

Saber Lahmar, un Algérien de 48 ans, accueilli en France depuis sa libération en 2009, avait été interpellé lundi 29 mai près de Bordeaux, où il s'est installé après huit années passées dans les geôles de la base américaine à Cuba. Présenté à un juge d'instruction antiterroriste parisien vendredi soir, cet ex-directeur de la bibliothèque de Sarajevo a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste et écroué.

Cet ancien détenu de Guantanamo soupçonné d'avoir encouragé des gens partis faire le djihad en Irak ou en Syrie, a été mis en examen vendredi soir et placé en détention provisoire, a appris l'AFP samedi 2 juin de source proche du dossier.

Sofiane Ayache

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?