Rif : affrontements entre manifestants et policiers à Taghzut

La situation est toujours tendue dans le Rif.
La situation est toujours tendue dans le Rif.

Des affrontements ont éclaté jeudi en fin de journée entre manifestants et policiers dans la ville de Taghzut (Al-Hoceïma), épicentre d'un mouvement de contestation populaire qui secoue depuis sept mois cette région dans le nord du Maroc, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des dizaines de jeunes affrontaient à coups de pierres les forces anti-émeute, qui ont répliqué en faisant usage notamment de gaz lacrymogène, dans les ruelles du quartier Sidi Abed.

Des manifestations nocturnes quotidiennes se déroulaient depuis une douzaine de jours dans ce quartier, mais jusqu'à présent sans violence et après la rupture du jeûne du ramadan.

Ce jeudi, vers 17h00 locales (GMT), des groupes de jeunes se sont rassemblés par surprise dans les ruelles pour manifester. Ils ont été repoussés sans ménagement par les policiers vers un carrefour du quartier, où plusieurs d'entre eux ont alors lancé des pierres sur les forces de l'ordre.

Au moins deux personnes ont été blessées, un policier à la mâchoire par une pierre, et un manifestant à la tête par des coups de matraques, a constaté un journaliste de l'AFP.

Plusieurs interpellations

Les affrontements ont cessé près de deux heures plus tard, mais les protestataires ont promis de revenir manifester après la rupture du jeûne dans la soirée.

La province de Taghzut est secouée depuis sept mois par un mouvement de contestation revendiquant le développement du Rif, une région historiquement frondeuse et géographiquement enclavée que les protestataires jugent "marginalisée".

La quasi totalité des meneurs du mouvement ont été arrêtés ces dix derniers jours, et font face à de graves accusations de "crimes", notamment "atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat".

La ville de Taghzut, ainsi que la localité voisine d'Imzouren, sont depuis lors en effervescence, et les manifestations nocturnes y sont désormais quotidiennes, malgré le quadrillage de la police.

La situation y était plus tendue ces trois dernières nuits, alors que les policiers prenaient position au coeur de Sidi Abed pour empêcher les manifestants de s'y regrouper dans les rues. Ces derniers ne cessent d'affirmer depuis le début de leur mouvement le caractère "pacifique" de leur mobilisation.

Plus d'articles de : International

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

maintenant on est en droit de poser la question : 'pourqoui macron ne soutient il pas les manifs démocratique du rif marocain?'

pouroqui sarko n'en dit pas un seul mot?

pourquoi hollande ne parle pas de l'aspiration d'une région marocaine à la libérté à la justice, à la démocratie au développement?

donc pourquoi les manifs () des rifs syriénnes dés 2011 lybiens et égyptiens sont considérés comme des aspirations légitimes à la libérté à la justice à la démocratie et pas celle du rif marocain,

macron, sarko, hollande ont soutenus une rébellion armée financée et soutenue par des états théocratiques totalitaires dictatoriaux du golfe contre assad et font semblant de ne pas savoir que des rifains du maroc font des manifestations pacifiques pour demander plus de libérté, plus de justice, sociale et plus démocratie,

pourquoi sarko, hollande et macron n'apportent ils pas leurs soutiens aux marocains et demande au roi de répondre favorablement aux aspirations légitimes de ses citoyens comme ils l'ont fait pour assad,

les rifains mêmes s'ils se font massacrer et exterminer sarko hollande et macron feront semblant de ne rien voir et ne lèveront pas le petit doit, et ne diront pas un seul mot contre au contraire ils féliciteront le roi pour avoir mater les manifestants rifains

ce qui veut dire que l'acharnement contre assad khadafi mubarek n'avait pas des motivations démocratiques ou humanitaires ou pour débarrasser les syriens libyens et égyptiens de leurs dictateurs mais relève d'une stratégie politique et d'un complot pour détruire la syrie la libye et l'égypte parce que assad kadhafi et moubarek ne voulaient pas se soumettre aux désirs des émirs du golfe souteneurs et financiers de la terreur et amis de sarko hollande et macron, terreur qui coute la vie à des centaines de citoyens français et des milliers d’européens,

est il compréhensible que macro apporte son soutien au qatar et veut sauver la tète des émirs qataris accusés par leurs voisins et cousins immédiats, arabie saoudite emirats bahrein égyptre et les usa d’être souteneurs et financiers de la terreur, c'est vrai que la qatar a apporté une contribution majeur à la destitution de khadafi, mubarek et la guerre civile meurtrière en syrie, avec les conséquences que tout le monde connait maintenant des centaines de milliers de morts de millions de déplacés et des millions de réfugiés,

parmi les dictateurs du monde y a ceux qui sont les amis de macron hollande et sarko et ceux qui ne le sont pas,

le dictateur chinois qui pollue la vie de plus d'un milliard d'humains par un régime inhumain est reçus avec les honneurs à paris, alors qu'il n'est qu'un dictateur tout comme assad, tous les membres des familles régnantes au golfe sont répétés à paris alors qu'il ne sont que des spoliateurs des potentats et des dictateurs qui soumettent des peuples par la terreur et ne respectent pas les droits humains,

si macro hollande et sarko ne peuvent être des démocrates puisque ils ont comme amis (sans aucune honte) les émirs du golfe, l’empereur chinois, et beaucoup d'autres dictateurs à travers le monde,

en réalité cela relève plus de la complicité et du recel que de l'amitié,