Farid Ikken, ce fils d'Ighram, qui aurait fait allégeance à Daech

Farid Ikken au sol à côté de policiers qu'il a agressé avec un marteau.
Farid Ikken au sol à côté de policiers qu'il a agressé avec un marteau.

L'agresseur d'une patrouille de police à Notre-Dame de Paris mardi à 16h20 est, selon les dernières informations un Kabyle d'Ighram (commune d'Akbou) wilaya de Bejaia.

Avant de partir en France pour mener une thèse de doctorat, Farid Ikken a travaillé comme journaliste, créé un site en ligne, il a même collaboré à la Dépêche de Kabylie et à El Watan. Agé de 40 ans, il est parti en France en 2014 et est domicilé à Cergy-Pontoise (région parisienne). Il était notamment doctorant en sciences humaines et sociales. Arnaud Mercier, son directeur de thèse, a confié à la télévision LCI que "cela me laisse complètement pantois et estomaqué".

Il évoque un homme "doux comme un agneau". "Il était à mille lieues de tous les idéaux islamistes de détestation de l’occident", témoigne le chercheur. "Son sujet (de thèse, NDLR) visait à étudier la manière dont les médias maghrébins traitaient les élections nationales organisées dans les autres pays. Avec notamment une problématique tout à fait intéressante : la façon dont les médias couvraient ces élections pour délivrer implicitement des messages".

| Lire aussi : L'agresseur de Notre-Dame de Paris serait un étudiant algérien

Pratiquant certes la prière mais ouvert, Farid Ikken n'avait rien d'un terroriste potentiel, selon de nombreux témoignages à son sujet. Comment finalement ce journaliste, a priori loin de toute possibilité d'embrigadement, s'est-il radicalisé et est passé à l'acte ? En attendant son rétablissement, les documents saisis dans son appartement pourraient donner un début d'explication.

La rédaction

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
youcef al got

les manipulateurs et les khoroto islamique, les kds sans dignité ne peuvent rien contre la détermination du peuple kabyle a se détaché de l'arabo islamisme

vive le peuple kabyle

vive dda farhat

avatar
moh arwal

j 'ai de la peine a croire qu 'un kabyle fasse une chose aussi degeulasse et en plus par solidarité avec un des pays arabe qui a toujours été l'ennemi numero 1 des kabyles. Il y a quelque chose de bizarre derriere cela.

Esperons que la justice francaise puisse faire cracher le morceau a cette vermine qui a du se vendre a Daesh. Il serait interessant de reconstituer tout l'itineraire qui l a poussé dans lesrangs de ces criminels. a mon avis les petrollarrs du Quatar sont le nerf du terrorisme. Ce pays a bruker les lignes rouges il doit payer.

avatar
Quelqun EncoreQuelqun

Imagine, un instant, que le type fasse partie du MAK en kabytchou qui se respecte! Awénya3raq échéd ouyeddidh à Moh, nagh ala? "Les services" savent faire; il suffit de demander, nagh de faire trop de bruit. Pour l'instant, le MAK, se contentant d'organiser des galas, ne risque pas d'attirer l'attention plus que ça, yak.

Sinon, plus sérieusement, comment doit-on procéder pour déposer une demande d'autorisation de "blasphème" en l'endroit de sa majesté vénérée Ferhat wa atba3îhi ? Je pose la question car j'ai cru comprendre qu'il était quasiment haram d'émettre la moindre critique à l'endroit de Ferhat Mhenni ou du MAK sous peine de se voir infliger tes réprimandes et tes "falaqat" ici-même.

visualisation: 2 / 4