Une fausse alerte à la bombe a semé la panique à l'aéroport d'Alger

Un avion d'Alitalia
Un avion d'Alitalia

A la suite d'une alerte à la bombe qui s'est avérée fausse, un avion d’Alitalia assurant la navette Alger-Rome et un autre de la compagnie allemande Lufthansa ont été fouillés à l’aéroport d’Alger Houari Boumediène.

Durant l'intervention des services de sécurité pour fouiller les avions signalés, la tour de contrôle de l'aéroport d'Alger avait suspendu le décollage et l'atterrissage des avions pendant presque une demi-heure pour des raisons sécuritaires, a appris l'APS, par ailleurs, d'une source proche d'une compagnie aérienne.

La "fausse alerte à la bombe" a concerné deux avions des compagnies Alitalia et Luftansa, l'un était déjà au sol, alors que le second s'apprêtait à atterrir, a-t-on ajouté de même source.

L'activité au niveau de l'aéroport international d'Alger est "revenue à la normale" après une courte perturbation, vendredi, suite à "une fausse alerte à la bombe" sur deux avions de compagnies étrangères, a appris l'APS de source aéroportuaire.

"Le trafic aérien est revenu à la normale après une fausse alerte, qui avait nécessité l'intervention des Le feu vert pour la reprise de l'activité au niveau de l'aéroport a été donné et "tout fonctionne normalement", a-t-on également assuré .

Avec APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?