Le mouvement du Rif déconseille le boycott des examens et concours et appelle à leur réussite

La contestation du Rif englobe hommes et femmes.
La contestation du Rif englobe hommes et femmes.

Un document anonyme, présenté comme la synthèse d’un communiqué de la Coordination du mouvement du Rif, repris par des sites marginaux sans ancrage dans le mouvement populaire du Rif, circule depuis hier. Son caractère contreproductif pour le mouvement saute aux yeux. Il verse dans une radicalité qui frise avec le ridicule et jure avec le haut niveau politique du mouvement. Il appelle à des actions qui risquent d’exposer le mouvement.

A la suite des nombreuses arrestations opérées par les forces de répressions, le mouvement a lancé un appel à une grève générale de trois jours. Le mouvement populaire du Rif s'il suit des formes de luttes à même de faire face à l'escalade répressive lancée par le Makhzen, il n’a de cesse d’appeler à la vigilance et à la préservation du caractère pacifique et civique du mouvement.

Dans la soirée d'hier, mercredi 31 mai, la police royale s'est présentée avec un mandat d'arrêt chez les parents de la porte-parole du mouvement, Nawal Ben Aissa. Informée du fait, la Dihya du Rif a décidé de se présenter à la police et à répondre à tous les reproches qui lui seraient adressés. Après avoir subi un long interrogatoire, elle a été relâchée.

Dans le courant de l’après-midi, elle s'est adressé dans un long direct sur sa page Facebook aux citoyens les appelant à la mobilisation et la vigilance. Elle a annoncé que le mouvement a décidé de ne pas entraver les examens et concours scolaires. Insistant sur le fait que les réussir serait une victoire pour le mouvement populaire.

Mohand Bakir

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

en algérie en 1998, une certaine élite dont les enfants étaient scolarisés dans d'autres régions et à l'étranger ont appelé à le fameuse gréve du cartable pour déstabiliser zeroual et ouvrir la porte du pouvoir à qui tout le monde sait,

conséquence, une année blanche et des centaines de milliers de scolarisés se sont retrouvés dans la rue pour faire de la contrebande et autres délits et ils ont abandonnés leurs études, et depuis la régions est clochardisée et vit avec la délinquance

la solution pour les laissés pour compte se sont les études pour apprendre et s'ouvrir à d'autres horizons et le travail pour s’enrichir sur tous les plans,

le boycotte est une idiotie, et normalement les bérbéres ne sont pas des idiots

sauf quand ils ont une confiance aveugle en certains qui sont manipulés,

faut étudier, travailler et surtout réussir, faut toujours être le meilleur,