Pourquoi Messaoud Benagoune a été limogé de son poste de ministre ?

Pourquoi Messaoud Benagoune a été limogé de son poste de ministre ?

Dans un communiqué rendu public, la direction du MPA s’élève contre la "machination diabolique" mise en branle après le limogeage de son militant Messaoud Benagoune du poste de ministre du Tourisme.

L’affaire du limogeage du plus jeune ministre du gouvernement Tebboune sent le roussi. En effet le communique du Mouvement populaire algérien (MPA) remet à plat les arguments avancés par presse interposée et laisse planer le doute sur la décision de la présidence.

En l’espèce on ne peut soupçonner le MPA d’opposition au régime. Soutien patenté du président, le MPA justifie de prime abord la décision, soulignant que c’est sur proposition d’Abdelmadijid Tebboune que Benagoune a été démis de ses fonctions par la présidence trois jours après avoir été nommé par cette dernière. La nomination de Benagoun a fait suite à un certain nombre de propositions du parti au Premier ministre, soutient le MPA. "Plusieurs noms de militants accompagnés de leurs CV", écrit-il. "Les propositions ont été faites depuis plusieurs jours et le choix du Premier ministre s’est porté sur Monsieur Benagoune". Et de promettre que "le casier judiciaire et le diplôme seront publiés".

Le parti d’Amar Benyounès entreprend de laver son militant de toutes les accusations de corruption et faux et usage de faux dont il a été affublé. "Le MPA tient à rappeler que Monsieur Messaoud Benagoune, secrétaire général du Mouvement national des étudiants algériens, syndicat agréé après enquête du ministère de l’Intérieur et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, s’est présenté aux élections législatives dans la wilaya de Batna, le 4 mai dernier, et à ce titre il a satisfait à toutes les obligations légales et il a notamment présenté un casier judiciaire vierge", informe le communiqué du parti.

Si la présidence n’a avancé aucune raison de ce limogeage, Ennahar TV, en revanche, a très vite souligné que le désormais ex-ministre a un casier judiciaire chargé et un de faux diplômes. Ce qu’il y a lieu de relever c’est qu’il y a dans cette équation plusieurs inconnues. D’abord, si comme le soutient le MPA, Messaoud Benagoune "Messaoud Benagoune n’est ni un délinquant ni un corrompu donc innocent de toutes les accusions portées contre lui, pourquoi il a été si brutalement viré ? Qu’attend-il pour rendre public le casier judiciaire et le diplôme de ce jeune ? Par ailleurs à quelle fin cette chaine d’information aurait-elle rendu publique une information qui s’avérerait fausse ? Le MPA qui a attendu 24 heures pour réagir évoque une "machination diabolique qui a jeté en pâture un jeune militant".

Nul besoin de couper les cheveux en quatre, il y a forcément des menteurs et faussaires dans cette affaire. Pour tirer au clair cette affaire et mettre fin aux rumeurs, il est de la responsabilité du Premier ministre de donner les véritables raisons de cette décision unique dans les annales. Autrement tout le reste est supputations...

Yacine K.

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

c'était un canular de la part de jourtv (caméra cachée du ramadhan) mais comme les responsables sont tombés dans la panneau et qu'ils ont vite réagi en limogeant leur jeune ministre c'était trop trad pour faire marche arrière,

maintenant faut faire mieux et supprimer le ministère en question, puisque y a ni tourisme ni artisanat, ça fera déjà des économies sur le budget, on pourra se débarrasser aussi de plusieurs autres ministères, on pourra mieux fonctionner avec 9 ministères, cheferie; mdsn, économie-finances, justice, aménagement, mae, éducation-enseignement,, santé, développement-social, ressources naturelles et nouvelles technologie, les autres y seront rattachées comme structures selon les secteurs, encore des économies et beaucoup moins de bureaucratie et de blabla,

non c'est une blague

sinon faudra juste 3 partis politiques,