Kameleddine Fekhar aurait repris sa grève de la faim

Kameleddine Fekhar.
Kameleddine Fekhar.

Le militant mozabite, Kameleddine Fekhar, dont le premier procès a eu lieu hier mercredi a décidé d’entamer une grève de la faim, annonce son avocat, Me Salah Dabouz.

A l’issue d’un procès qui lui a coûté une lourde condamnation à cinq ans de prison avec sursis et 18 mois ferme ainsi qu’une amende de 50 000 dinars, Kameleddine Fekhar a décidé de reprendre le dernier moyen de combat qui lui restait depuis qu’il a été jeté en prison : la grève de la faim.

Pour l’heure, il n’a pas donné d’explication sur les raisons de cette décision qui risque de porter atteinte à sa santé quand on sait qu'il a arrêté il y a à peine un mois sa précédente grève de la faim dont la durée avait inquiété la famille et les nombreux soutiens de cet activiste.

Le deuxième procès de Kameleddine Fekhar et d’une quarantaine de Mozabites a eu lieu jeudi au tribunal de Blida. Il s'est achevé à 20h, il devrait reprendre vendredi.

Ces deux procès interviennent après 22 mois en détention provisoire. Il faut souligner qu'ils sont plus d'une centaine de détenus mozabites arrêtés dans le cadre des violences meurtrières de la vallée du M'zab. Leurs avocats ont à maintes reprises dénoncé les conditions de détention de leurs clients.

Sofiane Ayache

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?