"Le Monde" a-t-il fait payer à Ali Benouari son "soutien" pour Marine Le Pen ? (Vidéo)

Ali Benouari
Ali Benouari

Dans un entretien téléphonique, Ali Benouari, ancien ministre du Budget, avait déclaré à El Magharibia, entre les deux tours de la présidentielle française que seule Marine Le Pen (candidate de l'extrême droite) pouvait relancer les relations entre l'Algérie et la France. Et plus globalement entre le sud et la France.

Ce soutien inattendu apporté par Benouari à Marine Le Pen a étonné plus d'un. L'ancien candidat malheureux à la présidentielle algérienne a déroulé son argumentaire dans cet entretien téléphonique. "Nous n'avons pas à faire nôtres les préoccupations des Français", lâche-t-il Avant de poser la question : "Qui est le plus capable de relancer les relations algéro-françaises ? Pour moi c'est Marine Le Pen. Seule Marine Le Pen est à même de procéder à une refondation véritable des relations algéro-françaises. Du point de vue de l'intérêt de l'Algérie et de la France..."

En début de semaine, le quotidien français du soir, Le Monde qui a oeuvré contre Marine Le Pen pendant la présidentielle française, a publié une information sur des relations entre Ali Benouari et le cabinet panaméen Mossack Fonseca, annonçant qu'il a créé une compagnie offshore, Beroll Group SA, enregistrée aux îles Vierges britanniques. Cette révélation a été démentie par le concerné. Ali Benouari a même annoncé qu'il allait poursuivre en justice le quotidien français. "Je vis en Suisse. Quand je crée une société offshore à Dubai, je déclare au fisc suisse. Je ne cache rien parce que je ne vole personne. Je ne vole pas le fisc algérien. Je ne fais pas d’évasion fiscale et d’évasion de capitaux", a-t-il démenti à TSA.

Si l'information, comme le soutient Ali Benouari, s'avère fausse, pourrait-on y voir comme une certaine revanche du quotidien du soir français pour ce "soutien" à la candidate de l'extrême droite pendant la présidentielle ? Ali Benouari n'entend pas être confondu avec le régime algérien qu'il qualifie de "pourris". A ce propos, le président Bouteflika a aussi poursuivii Le Monde dans le cadre de ce scandale de "Panama papers".

| Lire aussi : "Le Monde" aurait-il subi des pressions d'Alger ?

Yacine K.

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
moh arwal

ecoute bien la video de <mr Benouari et tu comprendrs l amour du pays de Mr Benouari. il voit loin.

avatar
samir mderci

Connerie tout cela, comme si Marine le Pen en avait besoin, elle a poutine et l'avenir devant elle, soutien d'un larbin bougnoule au leader de l’extrême droite française par dépit pas plus.

Benouari en véritable pestiféré en Algérie risque de griller sa présence en France, enfin faire payer quoi à cet opportuniste ? Le monde est un journal est non les services Français, du délire.