Un syndicaliste postier interrogé par la police à Bejaia, le Snap dénonce

Les postiers grévistes de Bejaia
Les postiers grévistes de Bejaia

Dans un communiqué, le Syndicat national des postiers (Snap) nous apprend qu’un de ses membres est interrogé par des policiers sur son activité syndicale.

Aujourd’hui vendredi 12 mai 2017, notre camarade syndicaliste Younsi Amar, membre du conseil national, vient de passer quatre heures d’interrogatoire poussé au commissariat de police de Sidi-Aich (Bejaia). C’est la deuxième fois en l’espace de deux jours qu’il est entendu par les officiers de police à propos de son appartenance au SNAP. Il n’est nul doute, au vu de la teneur de ces interrogatoires, que nous sommes devant une ingérence dans le fonctionnement d’une organisation syndicale légalement constituée, chose que les lois de la république reprouvent et qui constitue une violation grave des conventions internationales ratifiées par l’Algérie.

Le SNAP dénonce énergiquement les intimidations et les tentatives de déstabilisation qui le visent. Il prend à témoin la communauté nationale quant au verrouillage et au rétrécissement du champ des libertés syndicales. Il fait appel à ses partenaires de la société civile pour une mobilisation contre les prémices de la chape de plomb sous laquelle l’on tente de mettre les libertés fondamentales et particulièrement les libertés syndicales.

Postiers, l’heure est grave !

On veut aujourd’hui nous déposséder d’un acquis obtenu après de longues années de lutte et de sacrifices ; car à travers ces intimidations que subissent nos camarades de Bejaia et à l’instar de ce que nous avons enregistré déjà avec nos camarades de Batna, Djelfa et Constantine, c’est le SNAP que l’on veut réduire au silence. Ils ne veulent pas du SNAP parce qu’il a fait du recouvrement de la dignité du postier son crédo.

Parce que nous ne pouvons accepter l’injustice et l’arbitraire.

Parce que nous ne pouvons tolérer que la dignité du postier soit piétinée.

Soyons nombreux Mardi prochain 16 mai 2017 au sit-in qui sera observé devant le siège de l’UPW de Bejaia.

S’unir, lutter et vaincre ensemble

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?