En grève, les postiers dénoncent des mesures "arbitraires" à Bejaia

Les postiers grévistes de Bejaia
Les postiers grévistes de Bejaia

Le Syndicat national autonome des postiers (SNAP) a rendu public hier lundi un communiqué de soutien aux grévistes de Sidi Aïch (ouest de Bejaia)

Le SNAP tient à apporter son soutien indéfectible au collectif des postiers de Sidi-Aich (Bejaia) qui observe une grève depuis hier (lundi, ndlr) pour dénoncer la suspension arbitraire de notre camarade Amar Younsi. Suspension que le SNAP considère comme un abus d’autorité grave car elle est sans motif et intervient en violation de toutes les règles en vigueur. Il est inacceptable que telle décision soit prise selon l’humeur du responsable.

Le SNAP interpelle solennellement la direction générale d’Algérie Poste et exige qu’une enquête soit ouverte pour faire toute la lumière sur la série de décisions prises en dehors de tout cadre légal et loin de tout bon sens, à commencer par le cas du chef d’établissement d’AB Aïnou qui a été démis de ses fonctions sans motif, pour aboutir au conflit provoqué par la suspension inique de notre camarade.

Le SNAP appelle à un dialogue serein pour désamorcer la situation à Bejaia et met en garde contre le risque d’extension du conflit dont la responsabilité incombe à la direction d’Algérie Poste.

Le SNAP s’appuyant sur les valeurs de liberté, de justice, de responsabilité et de solidarité, détermine son orientation et son action revendicative dans la lutte, et dans toutes les formes qu'elle emprunte et ne peut aujourd’hui se dérober de la bataille de Bejaia. Par conséquent, et s’inspirant de la symbolique de ce jour (08 mai), il appelle les postiers à se mobiliser contre la violation de la convention collective, contre l’arbitraire et contre la hogra. Seule la lutte paie.

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?