Bouteflika à Macron : le peuple français a "opportunément distingué un ami de l’Algérie"

Abdelaziz Bouteflika au bureau de vote d'El Biar, pendant les législatives.
Abdelaziz Bouteflika au bureau de vote d'El Biar, pendant les législatives.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika (80 ans), a adressé un message de félicitations au président français élu dimanche, Emmanuel Macron (39 ans).

"Votre élection bien méritée en qualité de président de la République française récompense, à bon droit, la force de votre volonté, la lucidité de votre vision et la rectitude de vos engagements. Le peuple français qui a su choisir en vous l'homme d'Etat, de cœur et d'esprit, capable de présider à ses destinées dans cette conjoncture difficile et de conduire sa trajectoire vers l'avenir qualitativement meilleur que vous avez projeté avec une conviction communicative, a, ce faisant, fort opportunément distingué un ami de l'Algérie", a souligné le chef de l'Etat dans ce message rendu public moins de 24 h après l'élection d'Emmanuel Macron à la tête de l'Etat français.

Après lui avoir tressé quelques lauriers, Bouteflika qui aura connu les huit présidents de la cinquième république, trace d'un nouveau partenariat entre l'ancien colonisateur et l'Algérie. "Alors que, dans les importantes fonctions ministérielles que vous avez assumées, vous apportiez une contribution significative à l'édification du partenariat d'exception entre l'Algérie et la France que votre éminent prédécesseur et moi-même avons ambitionné comme grand dessein commun pour nos deux peuples, chacun a pu prendre toute la mesure de la foi et de la créativité que vous investissiez dans une œuvre que vous saviez relever de la cohérence de l'Histoire", s'enflamme le Président Bouteflika.

"Vos anticipations et vos initiatives ont fait l'ample démonstration de votre claire détermination à travailler avec nous à compenser les occasions manquées dans les relations algéro-françaises par l'ouverture de nouveaux horizons porteurs de la promesse d'une mémoire résolument assumée dans sa vérité et son intégrité et d'une amitié véritablement arrivée à la maturité ainsi que d'intérêts avantageusement équilibrés, la communauté algérienne installée en France et les citoyens français présents en Algérie devant demeurer un ressort humain précieux à honorer et à préserver", a encore relevé le président de la République.

L'occasion est bien évidemment importante (même si Bouteflika n'avait pas reçu le candidat Macron à l'époque) pour rappeler au jeune président son escapade algérienne qui par ailleurs lui a valu de cinglantes critiques en France. "Votre récente visite à Alger, dans le contexte du lancement de votre remarquable marche vers l'accomplissement de votre haute destinée nationale, a déposé, pour toujours, dans le patrimoine commun de nos deux pays et au-delà, la pétition de principe empreinte de courage politique et de sincérité humaine hors du commun quant à la nature irrécusablement condamnable du colonialisme", a rappelé M. Bouteflika. Et de se réjouir de cette position comminatoire du colonialisme, par ailleurs inédite dans la sphère politique française. "Cette attitude pionnière de votre part vous place, naturellement et légitimement, dans la position-clé de protagoniste, convaincu et convainquant, du parachèvement d'une réconciliation authentique entre nos deux pays, dans la fidélité à des valeurs propres aux peuples dont la proximité dans les épreuves de la confrontation se valorise en un compagnonnage dans l'espérance à nul autre comparable", a ajouté le Président Bouteflika.

"Au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, j'ai grand plaisir à vous adresser mes plus chaleureuses félicitations auxquelles je joins les vœux sincères que je forme pour votre plein succès qui sera celui de la France amie dans le rayonnement que la communauté internationale attend d'elle parmi les nations qui portent l'espoir d'une paix et d'une prospérité bénéficiant aux générations actuelles et futures à travers le monde", a conclu le chef de l'Etat.

La rédaction avec APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
Toufik KLOUL

EN MARCHE

Il me semble important de ne pas tout mélanger car de toute évidence il y’aura deux Emmanuel MACRON celui qui fut candidat et celui que nous verrons apparaitre au fur et à mesure à savoir

: Le président de la république Française !

Le message de Monsieur MACRON n’était en aucun cas un message d’amitié aux tenants du pouvoir Algérien bien que perçu probablement ainsi par certaines oreilles aux abois et utilisé par ces derniers pour se gargariser et se fleurir un lendemain (complexe du colonialisme aidant) INCERTAIN. Il est fort à parier que le revers de la médaille sera moins mielleux pour les dirigeants Algériens.

Pourquoi ?

Car à mon sens, la fameuse phrase de Monsieur MACRON qui consistait à dire que le colonialisme est un crime contre l’humanité et interprété comme un butin de guerre par les charognards qui tirent les ficelles de notre pays s’avèrera à double tranchants.

En effet, par cette phrase qui demeurera historique cet homme aura eu le courage, l’honnêteté, l’intégrité intellectuelle de pointer du doigt une oppression fussent ses ancêtres les oppresseurs.

Il aura rendu justice à tous les peuples opprimés.

Il si on considère (et c’est ce que je pense) que cette phrase venait du cœur alors elle allait vers le peuple Algérien et non à nos dictateurs-usurpateurs !

La réaction des pieds noirs à cette annonce a été le fruit de manipulateurs qui ont travesti une idée noble car soyons claires les pieds noirs (pour la grande majorité) ont eux aussi été les victimes d’un pouvoir aveugle et immature que fut celui des voleurs de notre indépendance et du pouvoir FRANÇAIS de l’époque qui a opté pour la terre brulée.

Ils n’étaient aucunement visés par Monsieur MACRON ou alors je me fourvoie en pensant qu’une injustice immense les a frappés en 1962.

Par ailleurs certains et à tort et dans un but purement politique et stratégique considèrent qu’il ne peut et ne doit jamais y avoir de crime contre l’humanité hormis celui exercé contre eux et cela doit cesser car s’approprier la souffrance de la sorte est une insulte à tout le reste de l’humanité.

Pour finir et à mon sens les dires de Monsieur MACRON pourraient autant profiter aux FRANÇAIS qu’aux Algériens car il ne peut se lier d’amitié forte sans une reconnaissance des erreurs du passés.

Nous aurons tout à gagner si Monsieur MACRON président, ne revient pas d’Algérie pour annoncer comme certains, que son homologue ALGÉRIEN SERAIT EN PLEINE POSSESSION DE TOUTE SES FACULTÉS PHYSIQUES ET MENTALES…

Monsieur MACRON a tout intérêt à ce que ses rapports avec le peuple Algérien ne soit pas uniquement axés sur le profit coûte que coûte à l’image de l’exploitation du gaz de schiste interdite en France mais … ?

Ce qui insulterait de facto les Algériens.

De toute évidence faire montre d’une telle intégrité intellectuelle et cautionner un pouvoir usurpateur, démoniaque et totalitaire équivaudrait à tenter de faire vivre dans la même coupe l’eau et le feu.

Non messieurs, je ne roule pour personne, je ne fais que dire ce que je pense.

Je n’attends après personne pour régler les problèmes Algériens. Je soutiens simplement que tromper un peuple peut durer un temps mais pas tout le temps alors cessez d’insinuer que l’Algérie est un pays démocratique, personne ne vous croit !

ALORS EN MARCHE !!!

avatar
oziris dzeus

macron est désigné et imposé au peuple français par le pouvoir occulte des affaires et de la politique,

macron est pareil à tout autre chef désigné dans n'importe quel pays du tiers monde

macron est un faux, un fourbisseur politique, un exécuteur d'ordres il est vide mais il se croit supérieur, il est arrogant, suffisant il est le serviteur de la finance mondiale pour laquelle il fera gagner de l'argent sur le dos du peuple français d'abord et de ceux de certains pays du tiers monde,

macro est seulement l'ami de l'argent

et là ou il y a de l'argent a se mettre dans les paradis fiscaux

il ira avec ses amis du patronat français,

depuis des décennies un pays comme l'algérie est maintenu dans un état comateux pour l'offrir aux français,

les gardiens de la grotte d'ali baba vont l'ouvrir pour macron et ses amis

voilà pour quoi ils sont restés au pouvoir si longtemps

rien que pour rendre à césar ce qui appartient à césar,

dans les associations de malfaiteurs y a les chefs, les voyous et les hommes de mains, ces derniers ne sont que des esclaves et des serviteurs pour faire les basses besognes et amasser les butins pour le compte de leurs maitres,

la relation entre un ex colonisateur et un ex colonisé

ne peut être qu'une relation colonisateur-colonisé,

on comprend facilement les entraves que rencontre toutes les tentatives d'établissement de relations et de partenariats stratégiques avec des pays comme le japan, la corée du sud,, les usa, l'allemagne, l'italie, l'espagne et dans tous les domaines et depuis plus de 50 ans,

pour ses crimes de guerres et ses crimes contre l'humanité, la france en tant qu ETAT devrait être banni de l'algérie jusqu’à la fin du monde,

ça doit être ça l'incohérence de l'histoire,

-2
avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

En France les élections sont libres, et les partis politiques aussi ?. Le peuple Français est souverain et libre, pas comme chez nous ou en ai sous les bottes des corrompus et voleurs du fln en particulier ?. Je pense que le matin quand vous vous lever, votre prière est : Oh mon Dieu garde nous le fln et rnd et surtout awarwaten ?. La mascarade continue dans le pays de mickey, en 2019 vous aurez le choix entre bouterma et khallil, deux corrompus et hypers voleurs ?, parce que la brouette TAB DJANOU ?.

visualisation: 2 / 6