Bouteflika : Votera ? Votera pas ?

Bouteflika : Votera ? Votera pas ?

C’est "LA" question que se posent de nombreux d’observateurs, car, jamais un président algérien en exercice n’a, dans le passé, raté un rendez-vous électoral.

C’est même un devoir, d’autant plus que, dans une missive, adressée au peuple algérien le 29 avril dernier, le président de la République demandait à ses concitoyens d’aller voter massivement, pour, disait-il "préserver l'unité du pays".

"J'en appelle à votre attachement à l'Algérie pour répondre présent à l'appel du Devoir et à participer massivement à l'élection de l'Assemblée populaire nationale", avait affirmé en son nom, la ministre des Communications Houda Feraoun.

Absent des écrans depuis la réception, le 28 mars dernier, accordée au potentat congolais Denis Sassou-Nguesso, le chef de l’État, qui n’avait pas parlé durant les 45 minutes qu’a duré la rencontre, pourrait faire une apparition ce jeudi 4 mai. Certaines sources avancent, avec certitude, le lieu où Abdelaziz Bouteflika ira accomplir son devoir. Il s’agit de l’école Bachir El-Ibrahimi d’El-Biar, lieu où il avait voté pour les présidentielles d'avril 2014. Info ou intox ? L'avenir très proche nous le dira.

LIRE AUSSI: Lors de la réception du président Sassou Nguesso, Bouteflika n’a décroché aucune parole

En 2014, après deux années d’absence de la scène publique, le président algérien était apparu en fauteuil roulant pour aller voter justement, à cette même école Bachir El-Ibrahimi d’El-Biar. On parlait alors d’un président affaibli, rescapé d’un accident vasculaire cérébral, qui avait nécessité son hospitalisation au Val-de-Grâce pour 3 mois.

Dans quel état de santé sera le président le jour du scrutin ? Personne ne pourrait se prononcer. Par contre, cet événement sera une occasion de faire taire ou accélérer la centrifugeuse à rumeurs quant à l’état de santé qu’on sait fragile, du président octogénaire. Ce rendez-vous électoral aura au moins servi à cela!

Pour rappel, 50 000 bureaux de vote seront ouvert aujourd'hui, Jeudi 4 mai (journée chômée payée) de 8h à 19h pour accueillir quelques 23 millions d'électeurs . 45 000 policiers seront déployés à travers le territoire national pour assurer la sécurité de votants. Le résultat sera annoncé vendredi matin. Une abstention record est préssentie pour ces législatives.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Mourad BENKALFATE

"Journée chômée et payée" Des milliers d'heures de travail gâchées pour cinq minutes. Ces élections auraient pu être programmées vendredi ou samedi.

avatar
moh arwal

Ce rendez-vous électoral aura au moins servi à cela!

Oui c'est le cas de le dire , ça servira au moins à celä sinon l'intêret est zéro a gauche