Rachid Malaoui dénonce la répression policière du rassemblement de la CGATA à Oran

Le rassemblement tenu aujourd'hui par la CGATA sous une forte présence policière à Oran.
Le rassemblement tenu aujourd'hui par la CGATA sous une forte présence policière à Oran.

La Confédération générale des travailleurs algériens (CGTA) nous a envoyé ce communiqué signé de Rachid Malaoui (président).

Ce jour le lundi premier mai 2017, la CGATA avait décidé d’organiser un rassemblement pour la fête internationale des travailleurs au niveau de la place Abdelmalek-Ramdane (Place des Victoires) Oran, avec les slogans suivants :

  • Pour la défense du pouvoir d’achat
  • Pour la défense de l’emploi
  • Pour la défense des libertés syndicales

Ce même jour, le pouvoir algérien s’est montré à la hauteur de sa réputation dictatoriale puisque toutes les mesures prises avaient pour but de faire avorter le rassemblement.

En effet, des délégations de quatre wilayas ont été empêchées de pénétrer aux frontières de ce qu’il est convenu d’appliquer la frontière d’Oran.

De plus, le dispositif policier qui a été installé très tôt le matin jusqu’à encercler et empêcher les adhérents de la CGATA de pénétrer ou de sortir du siège régional.

Malgré cela, le rassemblement s’est réalisé pendant lequel le président de la CGATA et des délégués syndicaux ont pu prendre la parole pour dénoncer la répression et revenir sur la nécessité de proposer et d’élargir la mobilisation syndicale pour revenir à l’égalité sociale, la liberté et la dignité qui sont nos revendications essentielles pour les travailleurs et leurs familles.

Vive la CGATA

Vive la solidarité syndicale

Le président de la CGATA

Rachid Malaoui

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?