"Législatives" : quand "Allah" s’invite (encore et toujours !) dans la campagne électorale !

Des slogans puant la manipulation fleurissent sur les affiches des candidats.
Des slogans puant la manipulation fleurissent sur les affiches des candidats.

Quand cette affiche de campagne s’est glissée dans ma boite aux lettres, la semaine dernière, je l’avais immédiatement attribuée à une farce d’El-Manchar ! tout en rendant grâce à l’esprit imaginatif de mes compatriotes, pour avoir su tourner en dérision ces élections législatives du 04 mai 2017 que d’aucuns ont comparé à "Carnaval fi Dechra", tant les babioles, récoltées çà et là sur le net à leur sujet, brillent, en toute splendeur, de mille et une absurdités !

Mais quand "Algérie Focus" nous apprend, ce mercredi 27 avril, qu'"Abderrazak Makri prévoit une victoire du MSP grâce à la…numérologie" reprenant, dans ses news, la démonstration de l’affiche de campagne, laquelle, à la suite d’un "Soubhan Allah" majestueux, pose deux additions élémentaires pour en faire ressortir -Oh merveilles d’Allah !- le numéro 26, correspondant aux listes électorales attribuées au MSP, il y a, pour le moins, de quoi être embarrassé, avant de se laisser envahir par un sentiment d’effarement oppressif ! Comment diable peut-on accepter l’idée que de tels enfantillages fassent encore partie de la pratique de supercherie de masse utilisée lors de rendez-vous électoraux pendant lesquels le citoyen est censé indiquer le cheminement politique par une sorte d’intelligence et d’osmose collective impénétrable aux charlatans ?

Moi qui espérait naïvement qu’après une décennie noire et 200.000 victimes du terrorisme barbare emportées par un embrigadement des esprits, dans lesquels on a inoculé la formule "qui suit le FIS a une place assurée au paradis", ce pouvoir de marioles avait appris la leçon pour ne plus laisser diffuser de telles fariboles !

La ruse, toujours de la ruse, rien que de la ruse pour duper le citoyen ! Une affiche, une invocation qui rend grâce au tout puissant, un numéro 26 de couleur bleu, en fresque du ciel d’Allah, que faut-il de plus pour diriger l’électeur dupe vers un 26 vert ténébreux, précédé d’un "entakhab !" solennel ?

Décidément, ce terrorisme, résiduel nous dit-on depuis 1999, n’a pas encore dit son dernier mot. Et le fascisme rampant, si décrié à l’époque où des voix lucides osaient le dénoncer à visages découverts, a encore de nombreux et beaux jours devant lui ! Au vu et au su de moult commissions électorales de surveillance, on laisse faire des charlatans sortis tout droit de l’époque de la djahilia pour les laisser s’engouffrer dans des couloirs politiques et ainsi bloquer toute issue de secours pour les générations futures, sinon celles du suicide ou de la harga !

Mais à quoi s’attendre d’autre quand, au sommet de l’Etat règne une atmosphère de bkhor et de chlaouechs pour vendre au p’tit peuple de l’increvable Bouteflika, lequel se divertit, sans jambes, sans bras, sans langue, sans cerveau, devant 40 millions de spectateurs indifférents, en faisant voltiger des Ouyahia, des Ould-Abbes, des Gaïd Salah et autre Sellal, comme un simple courant d’air le ferait avec de minuscules moucherons ?

Soubhan Allah, le tout-puissant !

Kacem Madani

Plus d'articles de : Opinion

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
Toufik KLOUL

Coupez les racines d'un arbre et l'arbre mourra. Instillez une identité importée à tout un peuple et vous obtenez des mutants.

Ces indus occupants sont non seulement digne d'un bocal pour étude mais mériteraient la palme d'or de la destruction (d'un espoir, d'un idéal, d'un pays, d'un peuple) à petit feux. Cinquante années durant, ils ont violé, tué, emprisonné, fait fuir;abruti à l'échelle industrielle et ils sont encore là à nous raconter des conneries et à nous mener en bateau toute honte bue.

Il vont nous mener jusqu'à nous faire coloniser, car les loup guettent et ne cesseront de guetter que si nous, peuple Algérien prenions le taureau par les cornes et décidions de jeter tous ces charognards à la mer. Il sont indignes d'une quelconque discussion car incultes il ne connaissent et ne comprénent que la violence.

avatar
Kichi Duoduma

Heureusement qu’il y a des gens tenaces comme Kacem Madani pour continuer à critiquer et ridiculiser ces innommables ignares. Personnellement, ils m’ont eu à l’usure. Ma cervelle est tellement frappée par l’absurdité de ces gens qu’elle en devient toute incrédule et ankylosée. Encore et toujours quand on croit qu’ils ont atteint un niveau si bas qu’il n’est pas humainement possible de le dépasser en stupidité, ils reviennent pour vous stupéfier avec des nouveautés d’un niveau d’absurde insoupçonné !

visualisation: 2 / 8