A peine érigée, la statue de Matoub Lounes à Souk El Tenine (Béjaia) est à refaire

Une statue qui ne ressemble nullement à Matoub Lounes.
Une statue qui ne ressemble nullement à Matoub Lounes.

Baptisée il y a 4 jours, à l’occasion de la commémoration du 37e anniversaire du Printemps amazigh, à Souk El Tenine, au nord-est de la wilaya de Béjaia, la statue du poète et chanteur Matoub Lounes est un sacré raté. Néanmoins on a appris qu'elle sera refaite comme convenue, apprend-on de sources locales.

"C'est une insulte au barde !", "elle ne lui ressemble pas !", "Les concepteurs de cette statue veulent porter atteinter à Lounès", "un vrai gâchis!"... Les commentaires comminatoires sur les réseaux sociaux sont sans appel. La statue en question a été donc inaugurée au grand dam des citoyens et des passionnés du Rebelle, le 20 avril 2017. Placée au carrefour du centre-ville, devant la maison de jeunes, celle-ci a suscité ire et désapprobation des citoyens. Certes, visiblement on constate bien que l'individu représenté n’a aucun trait de ressemblance avec le chanteur Matoub Lounes.

Devant la levée de boucliers contre ce "machin", l’APC de Souk El Tenine a fini par prendre en considération toutes les remarques et critiques. Les responsables ont tenu à rassurer l’ensemble de la communauté locale, dans un communiqué rendu public, que la statue sera retirée afin de rétablir le défaut.

"D’un commun accord entre le maître de l’ouvrage et le concepteur de la statue en hommage au Rebelle, cette dernière sera temporairement enlevée, le temps de revoir certains aspects de ressemblance", lit-on dans ledit communiqué.

La ré-inauguration est prévue pour le 25 juin 2017

Notre source indique que le délai de la modification des aspects de ressemblances est donc limité à deux mois. La statue doit s’offrir un new-look et une très bonne qualité artistique avant le 25 juin prochain, date anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounes sur une route de Kabylie Elle devrait être ré-inaugurée en cette date symbolique que tous les Kabyles célèbrent chaque année. La commune ne nous révèle pas le prix de ce "lifting".

Mounir Outemzabt

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?