Dabouz marche, Fekhar évacué vers Alger et Sofiane Tehteh "appelé sous le drapeau"

La mobilisation continue pour la libération des détenus politiques
La mobilisation continue pour la libération des détenus politiques

Me Salah Dabouz a repris son parcours vers Laghouat. Il a annoncé qu’il mènera à son terme "la marche pour la dignité" qu’il a entamé pour exiger la libération des détenus politiques et d’opinon. L’étape de ce 21 avril doit le mener de Ksar Boukhari à Ain Ouassara.

Le cas prioritaire de Kamel Eddine Fekhar (KEF), lui aussi, a connu de nouvelles évolutions. Tôt ce matin, il a été évacué vers Alger. Après 108 jours de grève de la faim, son état de santé ne peut que nécessiter un suivi constant et renforcé. Non seulement il doit être soigné pour de graves affections, mais il doit aussi reprendre progressivement, sous contrôle médical, un régime normal d’alimentation. Le pouvoir s’apprêtait-il à enregistrer la mort de Fekhar dans le silence et l’indifférence de la société ? Cette évacuation qui intervient au moment de la suspension de son action de protestation porte assurément cette interrogation au sujet du sens de son maintien dans la prison de Laghouat depuis le 3 janvier 2017. La mobilisation initiée par le CNL-DPO a probablement contraint le pouvoir à un changement d’attitude. Elle lui a rendu plus difficile, dans les nouvelles conditions, d’assumer la mort de KEF en détention. D’où, probablement, son évacuation vers la capitale.

Dans le même temps, les autorités continuent à souffler le chaud et le froid. Un citoyen du M’Zab, qui accompagnait Me Dabouz dans sa marche, a été interpellé par la gendarmerie et conduit dans un centre administratif de l’armée. Sofiane Tehteh, qui est par ailleurs le beau-frère de Fekhar, doit être incorporé aux effectifs militaires. Il lui est reproché de ne pas être en règle avec les obligations du service national. La mesure se passe de tout commentaire. Alors que des centaines de milliers de jeunes sont dispensés à tour de bras de cette obligation, ce jeune contestataire se voit incorporé de force. "C’est que Tehteh Sofiane doit être indispensable au bon fonctionnement de notre armée", ironise Me Dabouz.

Une importante réunion du CNL-DPO se déroule aujourd’hui à Alger. Il en est attendu des décisions à même d’amplifier et d’élargir la mobilisation en faveurs de la libération des détenus politiques, d’opinion et de confession.

Mohand Bakir

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (0) | Réagir ?