Trois explosions auraient visé le bus du club de Borussia Dortmund en Allemagne

Le bus du club.
Le bus du club.

Le quart de finale aller entre le Borussia Dortmund et Monaco ne sera pas joué ce mardi. L'UEFA a officialisé la nouvelle peu après 20 h 30. Cette décision fait suite à un incident mettant en cause le bus des joueurs allemands.

La police locale annonce que trois détonations ont été entendues à proximité du véhicule au moment où celui-ci quittait l'hôtel de la délégation du club vers 19 h 20. L'hôtel se situe à une quinzaine de kilomètres du Signal Iduna Park, où devait se tenir la rencontre de football. Selon des médias allemands, les engins explosifs étaient dissimulés dans une haie, près de la route où est passé le bus. Des vitres ont volé en éclat, blessant le défenseur international espagnol Marc Bartra, âgé de 26 ans. Le joueur a été transporté à l'hôpital avec une blessure à une main.

Les autorités allemandes ne disposent pas à ce stade d'éléments indiquant que les explosions mercredi soir près du bus de l'équipe de football de Dortmund soient d'origine "terroriste", ont indiqué des sources proches des services de sécurité à l'agence de presse DPA. Il n'y a pour le moment "aucun élément" pointant dans cette direction, a souligné l'agence allemande sur la base de ces sources. La police ne parle pas non plus à ce stade d'attentat mais d'une "attaque grave à l'explosif". Selon des médias allemands, elle effectuait dans la soirée des recherches à l'aide notamment d'un drone pour vérifier qu'aucun autre engin n'était présent. Les doubles vitrages du bus ont été très endommagés, le véhicule noir à écusson jaune a été visiblement brûlé sur le côté droit et à l'arrière, à hauteur des joueurs.

Informé des évènements par les réseaux sociaux, le stade, notamment sa fameuse immense tribune sud, le "mur jaune", a attendu fébrilement l'annonce de la suite des évènements. Les quelques 3 000 supporters de Monacoont scandé plusieurs fois: "Dortmund ! Dortmund !", applaudis par le reste du stade. "La décision a été prise lors d'une réunion au stade entre des représentants de l'UEFA, des deux clubs et des autorités locales", a écrit l'Union européenne de football dans un communiqué. Le speaker a demandé au public présent de rester encore "environ une demi-heure" avant de sortir après avoir assuré qu'il n'y avait "aucune raison de paniquer", dans le contexte actuel de crainte d'attentats. "Il n'y a pas de danger à l'intérieur et à proximité du stade", a ajouté le speaker.

Sur son compte Twitter, le club avait déjà écrit: "Les joueurs sont en sécurité" après avoir annoncé les explosions. Le stade s'est progressivement vidé, puis les joueurs de Monacosont venus disputer un petit entraînement sur la pelouse. "J'espère que l'équipe sera, dans une certaine mesure, en état de se présenter demain pour un match de compétition, a souhaité le directeur exécutif du club, Hans Joachim Watzke. Dans une telle situation de crise, tous les supporters du Borussia se serrent les coudent".

Avec AFP

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (0) | Réagir ?