Ali Laskri : "Saïd Sadi a mis en échec l'expérience démocratique en Algérie" (Vidéo)

Ali Laskri : "Saïd Sadi a mis en échec l'expérience démocratique en Algérie" (Vidéo)

L'ancien premier secrétaire du parti du Front des forces socialistes (FFS), Ali Laskri, a tiré à boulets rouges sur Saïd Sadi, l’accusant d’être en 1989, le premier à avoir « insulté » feu Aït Ahmed.

"C’est le premier qui, en 1989, avait insulté Aït Ahmed, l’accusant d’avoir passé 40 ans dans le tourisme politique!" avant de rajouter que "les Algériens savent que Ait Ahmed a eu à goûter les affres des geôles du pouvoir et de l’exil".

L’invité de l’émission "Bourse des élections" présentée sur la chaîne de télévision privée Aldjazairia TV, a attaqué l’ancien président du RCD le désignant comme l’un des responsables de l’échec de l’expérience démocratique en Algérie". Ce sont des gens comme lui qui ont mis en échec l’expérience démocratique dans le pays. Le pouvoir algérien l’avait utilisé à l’époque pour casser le FFS, c'est lui (Sadi) qui a nui à notre parti" affirmait Ali Laskri, non sans s'emporter.

Pour ce dirigent du FFS, c’est Sadi qui, avec d’autres responsables politiques, ont empêché le parti des forces socialistes de conquérir l’ensemble du territoire national. assurait-il.

Par ailleurs, Ali Laskri a justifié la participation de son parti aux législatives de mai prochain par le désir de "défendre les intérêts des Algériens", qui se trouvent selon lui, " menacés par les lois que le pouvoir veut faire passer, notamment celles des hydrocarbures". Il a également assuré que le FFS ne participera pas au prochain gouvernement "tant que les libertés individuelles et collectives ne sont pas garanties dans le pays".

Ali Laskri n’a voulu faire aucun commentaire à l'affichage sur les écrans de l'image de Karim Tabou, l’ancien premier secrétaire du FFS, et a souhaité, par contre, un "bon rétablissement au président Abdelaziz Bouteflika", lorsque sa photo prenait place sur les écrans. Quant à Kameleddine Fekhar, l'invité de l'émission lui a demandé simplement "d'arrêter sa grève de la faim, car disait-il, l'Algérie a besoin de lui".

Ce n'est pas la première fois qu'Ali Laskri s'en prend à Saïd Sadi en personne et au parti du RCD. En 2012, l'ancien secrétaire du FFS qualifiait le RCD de "harki du système". C'est à croire que Laskri se défoule comme il peut contre le "frère ennemi". Il faut rappeler que les soupçons de compromissions avec le pouvoir pèsent très lourds sur les deux partis très présents en Kabylie.

La rédaction

Vidéo

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (13) | Réagir ?

avatar
zwen

Vous êtes pitoyable monsieur Laskri. Et dire que le FFS chantait il y a 20 ans de cela. FFS école de la politique et de la démocratie. Échec total! en tout cas son élève se comporte comme un minable.

Tu peux ne pas être d'accord avec Said Vouth luffa comme l'appelle le feu Mohya. Mais arrêtes de dire c'est lui qui a saboter le FFS. Parce que ce n'est pas vrai car il n'avait inintelligence ni le niveau de Hocine Ait-Ahmed.

En qualité médiocre de politicien que vous êtes finalement. vous n'avez pas compris encore les enjeux en Algérie. il y a juste 2 mouvements, les arabo- islamistes, qui sont majoritaires. et les démocrates laïques qui représentent essentiellement la Kabylie. chantez ce que vous voulez vous ne dépasserez pas les Issers. les Algériens ont choisit le mouvement islamistes. les Kabyles ont décidé le MAK. vous les 2 partis FFS et RCD vous êtes condamnés à rejoindre le MAK ou disparaitre naturellement.

avatar
moh arwal

toz et retoz au RCD et FFS. N'essayez pas de faire porter le chapeau de vos faiscos monumentaux a Said Saadi ou pinko palino, l'algeri en genral et la kabylie en particulier savent qui a trahi qui pour des strapontins de deputés et subvention spartidanes a gogo a vos stuctures malsaines.

visualisation: 2 / 13