Les finances publiques en débat à Batna

Chefs de daira et maire de la wilaya réunis samedi par le wali.
Chefs de daira et maire de la wilaya réunis samedi par le wali.

Une journée d'études intitulée Relation entre l'ordonnateur (maire, chef de daïra) et le trésorier public a été organisée au siège de la wilaya en présence de Chelali Nour-Eddine, le DAL, le trésorier régional, Boufenara Bouzid, ainsi que l'ensemble des 21 chefs de daïras et les maires des 61 communes de la wilaya de Batna.

Le wali Salamani Mohamed a détaillé les rôles bien définis par les textes et les objectifs communs, relatif à la gestion budgétaire et comptable publique. Le 1er magistrat a fait un rappel en matière des opérations effectuées par les ordonnateurs (maires, chefs de daïra et les trésoriers publics cités). Aussi, il a précisé que l’exécution du budget des collectivités locales est régie par le principe de séparation de l’ordonnateur et du comptable. Ce principe général s’applique à l’ensemble de la comptabilité publique pour éviter les risques de fraude, a-t-il précisé.

Il a tenu à réunir le trésorier public régional, les trésoriers des APC, les chefs de daïra afin surtout de débattre les problèmes posés déjà sur le terrain. Aussi, il a harmonisé les positions des principaux intervenants dans les décisions à caractère financier afin d'éviter tous retards ou blocage dans la conduite des affaires publiques des opérations, apprend-on. De ce fait, le wali a insisté sur la loi 90/29 qui fixe les règles générales visant à organiser la protection du sol urbanisé, la formation et la transformation du bâti dans le cadre d'une gestion économe des sols, de l'équilibre entre la fonction d'habitat, d'agriculture et d'industrie ainsi que la préservation de l'environnement, qui est l'une des priorité.

Abdelmadjid Benyahia

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?