Le gouvernement rétropédale sur le dossier des importations

Les voitures autorisées à l'importation sur licence.
Les voitures autorisées à l'importation sur licence.

Le ministère du Commerce a annoncé samedi l'ouverture des contingents quantitatifs pour l'importation des produits et des marchandises au titre des licences d'importation pour l'année 2017.

Le ministère du Commerce vient de changer de fusil d'épaule. Après avoir annoncé, par exemple, la fin de l'importation de la pomme, il vient de l'autoriser en la soumettant à l'obligation d'une licence. Cette décision a sans doute été prise sur instruction du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a commencé à souffler le chaud puis le froid sur ce dossier. Dans une allocution tenue samedi à El Oued, le Premier ministre a déclaré que "la réduction de la liste des importations ne signifie nullement l'interdiction de certaines marchandises".

En effet, le ministère du Commerce ainsi que le premier ministre ont fait tout un rafus au sujet de l'interdiction d'importation de certains produits avant de rétropédaler sous la pression des lobbys des importateurs très puissants dans les rouages des hautes sphères du pouvoir.

Le suspense n'aura duré que quelques semaines finalement. Les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles, l'acier rond à béton, le bois, la céramique, les bananes, pommes, l'ail, le citron, maïs, viande bovine, etc, ce sont 21 produits industriels et agricoles qui ont été autorisés à l’importation, selon un communiqué du ministère du Commerce. La liste comporte également l'acier rond à béton, comportant des indentations, bourrelets, creux ou reliefs obtenus au cours du laminage ou ayant subi une torsion après laminage et de l'acier rond à béton du type utilisé pour armature pour béton (contenant en poids moins de 0,25% de carbone).

Pour ce qui est des produits agricoles et agricoles transformés, la liste inclut les viandes bovines, fraiches ou réfrigérées, les fromages, les citrons frais, les pommes, les bananes, l'orge, les aulx, le maïs, les tourteaux de soja, le concentré minéral vitaminé, les poly-phosphates ainsi que le double concentré de tomate, ajoute la même source.

La liste des contingents des produits à soumettre désormais au dispositif des licences "pourrait éventuellement être élargie à d'autres produits et contingents, en temps opportun et dans les mêmes formes que précédemment", souligne enfin le ministère. Ce communiqué remet complètement en cause les dernières déclarations tenues par Abdelmalek Sellal et Abdelmadjid Tebboune.

La rédaction

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
samir mderci

Un mec del Bayad et un sellal de Constantine avec made in Bouira, comment arrive t ils à communiquer, et si on importait un premier ministre de France et un ministre par intérim du commerce de tataouin les bains, là on retropédalera aux débuts des années 1962, juste un mois avant juillet, vite ramener un tanker de ministres, de walis et de généraux Bouteflika