Si vous pouvez tuer le Docteur Fekhar, vous ne pourrez jamais tuer le MAM

Kameleddine Fekhar
Kameleddine Fekhar

Nous publions le communiqué du Mouvement pour l'autonomie du Mzab (MAM)

Lors de sa dernière visite au docteur Kamaleddine Fekhar, au lieu réservé aux détenus a l’hôpital Hmida Ben Adjila à Laghouat, le directeur de la prison lui a dit en un seul mot : "Arrêtes ta grève de faim, sinon tu mourras ici à l’hôpital". Ce message ferme et direct adressé au Docteur Kamel de la part du procureur émane du pouvoir algérien qui veut s’en débarrasser en le tuant en silence.

Après 84 jours de grève de faim illimitée, le Collectif des Amazighs en France a organisé le dimanche 26 mars 2017 un rassemblement devant l’ambassade d’Algérie à Paris pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation humanitaire et l’état de santé critique du militant Amazigh le Docteur Kamaleddine Fekhar ; demandant aux autorités algériennes de le libérer avant que ça soit trop tard ! L’appel du Collectif des Amazigh en France, est lancé à tous les militants et activistes Amazighs et les défenseurs des droits de l’Homme en Europe, ces derniers sont venus en masse au rassemblement pour condamner et dénoncer la politique répressive et l'intransigeance du pouvoir algérien, protester contre son refus catégorique concernant la libération des détenus d’opinion en rejetant tous les rapports des ONG comme Human whrits watch et Amnesty international ainsi que le rapportdu secrétariat américain des affaires étrangères qui dénoncent l’arrestation arbitraire du Docteur Fekhar ainsi que les autres détenus du Mzab, comme a été mentionné dans la dernière correspondance de l’ONU section arrestation arbitraire dans leurs questions adressées aux pouvoir algérien concernant les "détenus d’opinion" Mozabites, mais qui n'ont reçu aucune réponse favorable.

Ce qui a marqué ce grand rassemblement de Paris pour le soutien des détenus Mzab, c’est l’absence totale des immigrés Mozabites résidant en France, ceux censés être les premiers a soutenir la cause des détenus du Mzab et d’exprimer quotidiennement leur mécontentement à l’encontre du pouvoir Algérien pour ses violations des droits de l’Homme dans la région malgré la levée de l’état d’urgence. Les immigrés d’At Mzab qui ont perdu l’esprit de solidarité et la dignité humaine ont préféré rester dans leurs commerces que de rejoindre le rassemblement pour sauver la dignité humaine, en se contentant des implorations d’Allah, ayant peur de la réaction du pouvoir Algérien à leur égard. Ils n’ont investi aucun effort pour demander au pouvoir raciste d’Alger de lever de cesser d’humilier les enfants de leur pays, malgré leur présence en Europe dans des pays de liberté d’expression et de démocratie, côtoyant des peuples qui défendent la dignité humaine. Malgré vos divergences avec ses idées politiques, le Docteur Kamaleeddine Fekhar milite aujourd’hui depuis les prisons avec son corps pour la libération de tout les détenus d’At Mzab, et c’est de votre devoir de le soutenir dans cette revendication juste, premièrement sur le plan humaniste, car il est entrain de mourir à petit feu dans la prison sans oublier la souffrance de la majorité des détenus dans des conditions inhumaines, et deuxièmement du coté fraternel, il est le fils de Mzab et votre frère de sang et de sol, il veut recouvrer la dignité du peuple Mozabite par la voix du droit. Et même celui qui défend et milite pour la cause du Docteur Fekhar en France n’a pas participé au rassemblement de Paris !? Votre abscense, restera comme une tache de honte dans l’histoire d’At Mzab tant que vous ne bougez pas et vous ne prenez pas l’initiative pour dénoncer ce crime avant que ce soit trop tard. L’occasion est devant vous pour sauver votre honneur en appelant a des marches en France et il y a beaucoup de militants Amazighs et défenseurs des droits de l’Homme en Europe qui seront a vos côtés.

Au Mzab (Aghlane- tous le Ksour de Ghardaia) c’est l’état d’urgence illégale, qui a été prolongée plus de trois fois de la part du pouvoir en place suite à la demande de ceux qui ont vendu leurs conscience en s’associant avec les élus locaux, et nationaux en participant a l’oblitération de preuves qui montrent l’implication des services de sécurité dans les violations et les dépassements dans le Mzab. Ils ont cautionné les crimes commis avec leur silence parfois et en participant à diverse festivités nationales et religieuses alors que le Mzab est toujours en deuil et pleure ses martyrs.

Le régime Algérien veut tuer le Docteur Kamaleddin Fekhar et il veut mettre fin au Mouvement pour l’Autonomie du Mzab, connu pour le caractère pacifique de son combat, il veut faire taire tout mouvement indépendant qui défend les droits de l’Homme dans le Mzab, c’est pour toutes ces raisons que nous – cadres du mouvement- nous disons a ce pouvoir dictatorial : Notre combat continue avec tous les moyens pacifiques et légaux, vous pouvez nous assassiner mais vous ne pouvez pas tuer nos idées, et tant que la répression s’amplifie, la conscience des hommes et des femmes évolue aussi. Nous continuerons à sensibiliser et à conscientiser nos citoyens en faveur de la défense des droits de l’Homme, nous lutterons dignement et pacifiquement pour dévoiler vos crimes, et nous militerons jusqu’à la mort pour la liberté et la dignité du peuple Mozabite, sa fierté de son identité Amazighe et ses valeurs démocratique. Les A3yan Mzab ont usurpé la qualité de représentants du Mzab pour trahir le sang des martyrs et les droits des victimes. Ils ont trahi le serment et la confiance, mais la nouvelle génération qui a connu votre injustice et tous vos crimes et nous en tant que Mouvement nous sommes déterminés pour que le sang de nos martyrs et leur sacrifices ne soient pas vains, nous réussirons tôt ou tard à faire aboutir notre noble combat et les réhabiliter dans leurs droits.

Le Docteur Kamaleddine Fekhar, son nom est inscrit dans le registre des grands Hommes libres, et vous –Pouvoir algérien qui incarne l’injustice, la répression et l’oppression- vos noms sont inscrits dans la mémoire universelle comme des criminels contre l’humanité et criminels de guère. Toutes les lois que vous adoptez pour la réconciliation nationale, dans le seul but de vous échapper à la condamnation pour vos crimes, seront utilisées pour que vous soyez jugés devant les tribunaux internationaux.

Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle du le Docteur Kameleddine Fekhar et tous les détenus Mozabites.

Ni vos prisons, ni l’exil, ni vos menaces de mort n’arrêteront notre marche.

Gloire a nos martyrs et liberté pour le Docteur Kameleddine Fekhar et ses compagnons.

Tileli a yulu Imazighen timura n amadal

Le porte-parole officiel du Mouvement pour l’Autonomie du Mzab

Skouti Khodir

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
Amnay Djennadi

Courage frères Amazigh du Mzab, votre malheur est partagé par toute personne digne et humaine, excepté les mutants enfanté par la fausse nation algérienne, une invention de la colonisation française qui ruine tout sur son passage. les cités millénaires du Mzab sont livrées au vandalisme des banu hillal

avatar
Allas Ilelli

Le temps presse. Il est extrêmement urgent de libérer Dr Fekhar pour le rendre, avant qu'il ne soit trop tard, sain et sauf à sa famille et à son peuple ! Je vois la scintillante lame de la faux de l'ange de la mort annihiler le présent et assassiner l'avenir! Je ne pourrais faire appel ni au bon sens de cet affreux régime (il n'en a pas!), ni à un tant soit peu d'humanisme, qui peut-être se dissimule dans les méandres de ses multiples perversions!

Je préfère faire appel, avant tout, aux Mozabites à une plus grande mobilisation et aux Amazighs, ensuite, pour une plus grande solidarité! La cécité et la surdité du soit-disant "Monde Libre" que je dénonce et condamne, me pousse à m'habiller (comme Jacques Brel) d'une moitié d'amour!

visualisation: 2 / 3