Le MAK-Anavad admis à l’Alliance libre européenne

Ferhat Mehenni
Ferhat Mehenni

Le Mouvement indépendantiste kabyle que dirige Ferhat Mehenni vient de gagner sa place parmi l’Alliance libre européenne (ALE), une alliance de partis politiques régionalistes en Europe dont fait partie notamment le parti vert européen.

Le MAK signe un important rapprochement avec les mouvements indépendantistes européens. Un accord de coopération a été, en effet, signé en plénière de l’assemblée générale de l'Alliance libre européenne, aujourd’hui vendredi entre François Alfonsi, président de l’Alliance libre européenne (ALE) et le président du MAK-Anavad, Ferhat Mehenni.

"Cette adhésion est une victoire pour le peuple kabyle dans sa cause pour l'autodétermination, c'est aussi un honneur et une chance d'en faire partie désormais", se réjouit le président de l'Anavad. Il ajoute que cette organisation réunit de nombreux peuples européens dont "l'objectif est leur indépendance". Il espère par ailleurs que l'Anavad apportera quelque chose de positif à l'ALE.

Ferhat Mehenni souligne que la Kabylie partage beaucoup de valeurs avec l'Europe. "Culturellement on est proche de l'Europe, c'est une région qui cultive le progrès, la modernité, le respect des droits de l'homme et des libertés, autant de valeurs auxquelles la Kabylie adhère", explique le président de l'Anavad.

Avec l'approche des festivités du 20 Avril au cours desquelles le MAK a l'habitude de manifester, Ferhat Mehenni prévient le pouvoir algérien : "J'espère que les solidairtés qui se nouent autour de notre mouvement fera réfléchir le pouvoir et qu'il ne tentera pas encore de réprimer des militants pacifiques".

Enfin un Mémorandum d’autodétermination de la Kabylie sera déposé dans les semaines prochaine à l’ONU, annonce siwel.

La rédaction

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
samir mderci

Mais que va ramener cette adhésion sur le terrain en Kabylie pour le MAK, du "pipi" des salons européens, wallah Mehenni rah ya gassar.

avatar
moh arwal

Nous sommes en marche, n 'en déplaisent ä Hmimed Ouyahia et ses acolytes kds