Malgré les doutes, Tahkout est blanchi par la commission de Bouchouareb-Sellal ! (Vidéo)

Des contradictions et des mensonges
Des contradictions et des mensonges

Trois p’tits tours et puis s’en va ! La commission d’enquête mixte, diligentée par le ministre de l’industrie Abdesslam Bouchouareb sur ordre du Premier ministre Abdelmalek Sellal, a passé une journée à l’usine de montage de voiture Hyundai de Tiaret appartenant à Kheireddine Tahkout.

Une journée qui aura suffit pour que ladite commission lave l’homme aux 1000 bus de tout soupçon.

Les "enquêteurs dépêchés" ont déclaré à la fin de la visite d’inspection avoir suivi le processus de montage des véhicules Hyundai depuis le début et qu’aucune anomalie ou dysfonctionnement n’a été relevé.

Mieux : la commission a félicité les employés de l’usine pour "tous les efforts consentis" ... Tahkout en premier!

Une enquête expéditive, des mensonges et des questionnements

En une seule journée, la commission mixte, regroupant trois ministères et l’inspection générale des douanes a terminé son travail sans répondre aux nombreuses questions qui demeurent en suspens. Tous ceux qui ont suivi cette affaire s’accordent à dire qu’il y a encore beaucoup de zones d’ombre qui devraient être levées.

Le procédé SKD dans son plus simple appareil !

D’abords le procédé SKD, qui consiste à monter des véhicules partiellement assemblés serait poussé à l’extrême par Hyundai à l’usine de Tiaret. Les châssis sont peints, portent les phares, ont les garnitures, les sièges, les tableaux de bord, et même…. le logo Hyundai. Le géant sud-coréen ne profiterait pas d’une législation un peu permissive pour exporter des véhicules presque finis vers l'Algérie, en évitant les charges douanières, tout en bénéficiant des avantages fiscaux sur les véhicules montés localement ?

Un patron d’une entreprise de 250 millions de dollars qui ne connaît pas le nombre de ses employés !

L’autre question à laquelle la commission n’a pas répondu concerne le nombre d’employés qui activent à l’usine de Tiaret. En effet, l’usine qui a coûté 250 millions de dollars devait embaucher, dès le départ, pas moins de 4 000 employés, pour produire 60 000 véhicules par an et atteindre dans un avenir proche les 100 000 véhicules ! Une progression absolue en peu de temps ! Les déclarations contradictoires (voir vidéo 1) du patron de l’usine de Tiaret, qui annonçait ne pas trop connaître le nombre de ses employés, sont pour le moins surprenantes. Pire : le nombre annoncé n’est jamais le même : de 80 employés sur un plateau de télévision, il est passé à 60, puis à 150 ou même à 200 sur un autre média. Ce qui est drôle, c'est que, pris sans doute de panique, Tahkout a fait hier, le 28 mars, deux annonces contradictoires à deux médias différents. Il assure à algérie24 avoir sous sa coupe 350 employés et, à Algérie-focus, 407 employés, qui produiraient entre 80 à 85 véhicules par jour !

Seuls 20 000 véhicules sont produits la première année, et non 60 000 comme annoncé (voir vidéo 2) !

Si l’on concède volontiers le chiffre de 407 employés à Tahkout, alors, on doit aussi accepter le chiffre avancé à notre confrère Algérie-Focus de 80 à 85 véhicules produits à l’usine par jour. «...les employés de cette usine veillent sur le fonctionnement d’un véritable processus d’assemblage qui permet, par jour, de produire entre 80 et 85 voitures de divers modèles de la marque Hyundai", pouvait-on lire.

Avec un simple calcul, on constate que l’usine de 250 millions de dollars qui devait produire, pour commencer, 60 000 véhicules par an, n’assemblerait dans les faits, qu’entre 19 000 et 20 000 véhicules par an! (82,5 V en moyenne x 240 jours ouvrables par année (incluant les jours fériés)).

Pour la commission gouvernementale qui s'était déplacée hier, à l'usine hyundai, il y avait dans tous ce qu’on vient d'avancer matière à enquêter. Mais comme les marionnettes en chiffon, les 20 personnes que comprenait la commission d’enquête d’un soir, dépéchée par le duo Bouchouareb-Sellal, n’ont fait que trois p’tit tours et puis... sont allés effacer les péchés de l'ami Tahkout !

Hebib Khalil

Vidéo 1: Tahkout ne connait pas le nombre de ses employés et s'emmêle les pinceaux!

Vidéo 2: Tahkout annonce 60 000 véhicules pour la première année, "fabriqués" par 60 employés!

Plus d'articles de : Analyse

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

Sincèrement si le peuple algérien n'à pas compris le manège bouteflikiste ?, il doit être endormis depuis 1999 ?. Réveiller vous peuple algérien, vous êtes au fond du gouffre, votre pays est vendu par votre fakhamatouh et son clan ?.

avatar
Algerie Algerienne

finalement... ils se sont entendus a coup de millions de d.. ollars... ! la maffia fait la loi et boutef se repose en paix, en faites boutef n est au courant de rien... il dort ! le peuple qui n y comprends rien va faire la priere pour demander au bon dieu de les proteger, de quoi ? eh bien l essentiel c est qu il regarde la tele le soir... reposez vous le peuple... regarde sans voir... ecoute sans entendre... parle pour ne rien dire... marche sans but...

visualisation: 2 / 8