Au moins cinq sélectionneurs pressentis pour driver l’Algérie

Au moins cinq sélectionneurs pressentis pour driver l’Algérie

Le nouveau président de la Fédération algérienne Kheiredine Zetchi veut aller vite. Comme il l’avait annoncé lors de son investiture, il souhaite un nouvel entraîneur pour les Verts dans les deux semaines à vernir.

Les Verts sont sans entraîneur depuis le fisco de la Coupe d'Afrique. Le Belge George Leekens a été démis de ses fonctions au lendemain de l'élimination des Verts dès le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon.

Depuis l'intronisation de Zetchi, de nombreux noms d’entraîneurs reviennent sur toutes les lèvres et au sein de certaines rédactions. Il y a l’Espagnol Juan Carlos Garrido, selon France football. Le football espagnol passionne et séduit beaucoup. Garrido possède l'avantage de connaître l'Afrique. Pas si mal pour celui qui veut driver les Verts. Avant cela, il s'est fait connaître en conduisant le Villarreal CF à la quatrième place du Championnat espagnol en 2010-2011 et en demi-finales de la Ligue Europa la même saison. L'autre Espagnol Marcelino Garcia Toral est aussi cité.

Il y a Djamel Belmadi qui a tracé une sacrée réputation dans les pays du Golfe. Il serait très apprécié par les joueurs de l'EN du fait de son passé séduisant de footballeur professionnel. Belmadi a été un joueur de Manchester City, du PSG et l'OM, Belmadi a fait aussi les beaux jours de l’EN.

L’autre sérieux prétendant, c’est Juan de Ramos, révèle France football. A 62 ans, de Ramos possède un CV long comme une jambe. Il a notamment drivé le Real Madrid et Tottenham, CSKA Moscou et Malaga. Le Français René Girard, libre après son départ de Nantes a déjà été cité pour entrainer les Verts. Il y a aussi l'autre Français, Roland Courbis. Mais la grosse pointure reste sans doute Claudio Ranieri, celui qui entraîne Riyad Mahrez et emmené la saison dernière Leicester au sommet.

Tout ça reste sur du papier. Reste à savoir combien la FAF est prête à mettre sur la table et sur quels objectifs ?

La rédaction sportive

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

ce qu'il faut ce n'est pas un entraineur au grand nom pour l'équipe nationale mais une nouvelle dynamique pour le foot algérien,

1- la destitution de tous les nababs des clubs algérien amateur et professionnels (), et nettoyer la sphère foot de tous les courtiers et autres escrocs trabendistes et affairistes,

2- révision application la loi en toutes lettres en ce qui concerne la professionnalisation du foot,

3- faire le ménage au sein du corps arbitral,

4- instaurer deux ligues professionnelles 1 et 2 à 20 clubs, en laissant descendre en ligue 2 les relégables même si la JSK est parmi eux et en faisant accéder 4 nouvelles équipes (meilleures classées) de la ligue 2 2016-2017, ça sera un gage de bonne volonté,

5- laisser les investisseurs faire ce qu'il faut pour améliorer les choses, avec une liberté totale pour gérer leurs équipes et leurs investissements,

6- donner carte blanche et une feuille de route pour le nouvelle entraineur de l'EN sans interférences de qui ce soit, et avec des objectifs bien précis,

7- ne pas hésiter à s'adresser à la justice pour tout manquement au respect de l'éthique sportif,

8- obliger les clubs a organisé leurs supporters en association avec des responsabilités bien définies,

9- instaurer des cahiers de charges sévères pour les stades et les clubs,

pour qu'un jour l'en nationale renoue avec les victoires et comme ça le drapeau algérien sera dans toutes les rues des villes du monde et pas seulement française n'en déplaise à raouraoua,, ses autres collabos, et aux français, et on pourra déjà se fixer comme objectif la demi-finale pour le mondial 2022 qu'il se déroule soit au qatar ou au USA,