Nouvelle nomination dans le secteur des hydrocarbures

 Noureddine Boutarfa et Arezki Hocini.
Noureddine Boutarfa et Arezki Hocini.

Le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, a procédé jeudi à l’installation de Arezki Hocini en qualité de président par intérim du Comité de direction de l'Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) en remplacement de Sid Ali Betata qui a été rappelé au ministère de l’Energie, apprend-on auprès du ministère de l'Energie.

Nouveau changement au sein du très stratégique secteur des hydrocarbures. Après la nomination d'Ould Kadour à la tête de la Sonatrach, voilà l'Alnaf qui change de tête aussi en l'espace de 72 heures.

Sid Ali Betata a été remercié pour "les efforts qu’il a entrepris pour l’édification et le développement de cette agence depuis sa création en 2005". Drôle de remerciements ! A sa place, Noureddine Boutarfa a désigné Arezki Hocini, nouveau président par intérim de l'Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT). Notez bien qu'il est bien en intérim, ce qui veut dire qu'on a paré au plus urgent en attendant le vrai candidat.

Sa mission ? "Améliorer de façon substantielle les processus de valorisation du domaine minier national des hydrocarbures et de mettre en œuvre les dispositions nécessaires à même de promouvoir et d’attirer davantage les investissements dans la recherche et l’exploitation des hydrocarbures en Algérie", explique doctement le ministre de l'Energie.

Né en août 1958, M. Hocini est titulaire d'un master en physique de l'USTHB (promotion 1982) et d'un diplôme d'ingénieur en géophysique de l'Institut algérien de pétrole (IAP) de Boumerdès (promotion 1985). Il a exercé notamment comme directeur de la banque de données de l'exploration à Sonatrach, ainsi que directeur de la division de la banque de données d'ALNAFT puis membre du Comité de direction de cette même agence.

La rédaction/APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

naftal sera rachetée par total,

sonatrach après son destructuration sera rachetée par des investisseurs américains

et le tour est joué, en fait le retour en arrière sera fait,

au mieux sonatrach redeviendra ce quelle était avant la nationalisation, une société de transport et de commercialisation des hydrocarbures,

sinon elle disparaitra tout simplement,

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

boutarfa, vas vous mettre son tarfa autour du coup pour vous étrangler, une fois sonatrach, sonelgaz, naftal, et les puits de gaz et pétroles vendues, ils vous reste la corde de boutarfa au tour du coup.

visualisation: 2 / 3