Mohamed Raouraoua ne fera désormais plus de jaloux !

Raouraoua, la fin d'un règne !
Raouraoua, la fin d'un règne !

El Hadj Mohamed Raouraoua, qui a été sévèrement critiqué après les derniers résultats de la sélection nationale, a qualifié de jaloux ses détracteurs.

Mohamed Raouraoua croyait naïvement, pour ne pas dire bêtement, que son statut de président de la FAF et non moins membre de l’exécutif de la CAF a fait des envieux, oubliant que rien n’est acquis dans notre pays. Abdelaziz Belkhadem, Yazid Zerhouni et autre Amar Saadani en savent quelque chose.

En une semaine, El Hadj a tout perdu. En une semaine, il est devenu un citoyen lambda, bon pour une longue traversée du désert. Personne, désormais, ne veut être à sa place.

Pire encore, même ses plus proches collaborateurs vont se mettre de la partie, en l’accusant de tous les maux. "Quand le bœuf tombe, les couteaux se multiplient", dit un proverbe bien de chez nous.

Il faut dire aussi que la démarche de Mohamed Raouraoua n’est pas exempte de tous reproches. En effet, beaucoup d’Algériens, dont le ministre des Sports, El Hadi Ould Ali, avaient suggéré à Mohamed Raouraoua de se retirer, mais ce fut en vain. Mohamed Raouraoua a attendu jusqu’à la dernière minute un signe des plus hautes autorités du pays, lequel signe n’est jamais venu. Une démarche qui a privé ses amis d’une candidature et qui a même failli entrainer le chaos dans le football algérien.

Grisé par ses longues années passées aux commandes de la FAF, Mohamed Raouraoua n’en faisait qu’à sa tête. La FAF, c’était lui ! Et gare à celui qui osait le critiquer sur un plateau de télévision, ou celui qui pondait un communiqué critique envers sa méthode de recrutement du sélectionneur national.

Tout cela fait maintenant partie du passé. Mohamed Raouraoua va pouvoir enfin savourer sa retraite dorée, en laissant le football à d’autres. Ceux-là mêmes que les membres de l’assemblée générale avaient hués dans une clownesque mise en scène qui restera dans les annales du football algérien.

Ahcène Bettahar

Plus d'articles de : Analyse

Commentaires (0) | Réagir ?