Les retards en cascade dans les projets immobiliers à Batna irritent le wali

Le wali de Batna en visite de chantier.
Le wali de Batna en visite de chantier.

Dans la semaine, le wali de Batna Salamani Mohamed a entamé une sortie d'inspection et de suivi de chantier en cours à travers la wilaya. Il a constaté de visu les énormes retards qu'accusent les chantiers.

"On a l'impression que tout est fait pour que rien ne soit fait. Il faut mettre un terme à cette situation de désordre qui y règne depuis un certain temps et cela à tous les niveaux", a déclaré le 1er responsable lors d'une sortie d'inspection des chantiers en retard à travers les communes de Batna. Plusieurs projets dans le secteur universitaire ont prit un sérieux retard, tels que les projets des 1500 places pédagogiques de la faculté de droit, les 2000 places pédagogiques de la faculté de médecine qui devraient normalement être livrés avant la rentrée scolaire, c'est-à-dire le mois de septembre, a indiqué le chef de l'exécutif. Un retard qui d'ailleurs l'a fait sortir de ses gonds. Le wali a menacé les entreprises de mettre fin à leurs chantiers, promettant de leur ôter les projets si les délais de livraison ne sont pas respectés.

Puis la délégation a pris la direction la commune de Fesdis située à 14 km du centre-ville. A Fesdis également le wali que les chantiers n'avancent guère. D'innombrables projets sont en cours. Un lycée, deux projets d'habitations de 80 et 60 logements pour les enseignants et 1500 places pédagogiques sont aussi à la traine. A ce propos le premier responsable de Batna ne s'est pas empêché d'infliger des sanctions fermes. Par ailleurs, le wali a affiché son mécontentement, cette fois-ci, vis-à-vis du maire de ladite commune qu'il donne pour responsable de la traîne des travaux de chantier. Et surtout d'avoir autorisé ou permis à quelques citoyens la construction des logements ruraux à proximité des oueds. Une décision qui ne répond nullement aux normes urbanistiques.

"Il faut mettre un terme à cette situation de désordre qui règne depuis un certain temps ici et cela à tous les niveaux", ajoute-t-il. Il est à savoir que Sellamani Mohamed a pratiquement inspecté tous les projets à travers ces visites marathoniennes dès son installation.

La wilaya de Batna compte parmi les cinq premières grandes villes du pays, elle est dotée de 21 daïras et 61 communes. De ce fait, le wali a instruit tous les responsables concernés entre autre les chefs d'entreprises de se conformer scrupuleusement aux délais reportés aux deux mois à venir, c'est-à-dire avant le mois de carême prochain, autrement dit, des sanctions lourdes seront prises contre eux, a-t-il promis. Attendons de voir alors.

Abdelmadjid Benyahia

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?