73e jour de grève de la faim ! Le Dr Fekhar et ses codétenus d'opinion en danger de mort !

41 détenus mozabites sont maintenus en prison sans le moindre jugement.
41 détenus mozabites sont maintenus en prison sans le moindre jugement.

Le Mouvement pour l’Autonomie du Mzab nous a fait parvenir le communiqué suivant sur la grave situation des détenus d'opinion mozabites

A son 73ème jour de la grève de la faim commencée le 03 janvier 2017, le docteur Kamaleddine Fekhar est en danger de mort suite à la dégradation de son état de santé. Rappelons que le détenu Fekhar est à sa cinquième grève de la faim depuis son arrestation arbitraire le 09 juillet 2015.

Le docteur Fekhar très affaibli par sa grève de la faim souffre aussi d’une maladie chronique, il demande sa libération et la libération de tous les détenus d'opinion Mzab.

41 détenus Mzabs avec Dr Fekhar sont en détention arbitraire sans jugement et sans aucunes preuves des accusations contre eux, et ils trouve plusieurs détenus âgée soufrent des maladies corniques et un handicape dans des conditions inhumain.

Nous tenons les autorités algériennes, politiques, judiciaires et sécuritaires entièrement responsables de l’Etat de santé du Docteur Kamaleddine Fekhar et de tous les détenus Mzabs.

Le Mouvement pour l’Autonomie du Mzab :

- Dénonce la poursuite de l’arrestation arbitraire des militants mozabites sans inculpations, et nous détenons également les autorités algériennes, politiques, judiciaires et sécuritaires entièrement responsables de l’état de santé du Docteur Kamaleddine Fekhar et de tous les détenus Mzab, comme en dénonce les violations des droits de l’homme menées par les autorités algériennes dans le Mzab et leur poursuite en violation flagrante des lois de la République et des conventions internationales ratifiées par l'Algérie.

- Nous exigeons la libération immédiate inconditionnelle du Dr Fekhar et de tous les détenus d'opinion Mzab.

- Nous exigeons une commission d'enquête des Nations unies pour enquêter sur les violations des droits de l’homme dans le Mzab et découvrir ceux qui sont impliqués dans ces crimes contre l’humanité.

- Nous exigeons de la Croix-Rouge internationale de visiter les prisons de Ghardaia pour inspecter la situation des détenus.

- Nous exigeons de toutes les organisations internationales des droits de l'homme qu'elles fassent pression sur les autorités algériennes pour libérer Dr Fekhar et tous les détenus politiques.

Salah Abbouna

Représentant du Mouvement pour l’Autonomie du Mzab

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?