Qui a refusé le visa algérien aux journalistes sportifs Burkinabè?

Qui a refusé le visa algérien aux journalistes sportifs Burkinabè?

l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJB) condamne avec force, le refus des autorités algériennes d’accorder des visas aux journalistes burkinabè qui devaient couvrir à Alger, le match aller de la Ligue des champions africaine qui a opposé l’USMA au RCK local, le 11 mars 2017.

L’association a rendu publique un communiqué dans lequel elle dit son incompréhension d’une telle décision. Dans un match certes important, mais non capital, des personnes ont empêché des journalistes d’un pays frère de couvrir une rencontre sportive. «…l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) a appris le refus de l’Ambassade d’Algérie au Burkina Faso d’accorder des visas à huit (8) de ses membres, (...) pour couvrir le match aller des 16e de finale de la Ligue africaine des champions qui a opposé l’USMA au RCK le 11 mars 2017 à Alger» avant de s’indigner : «De mémoire d’observateurs sportifs, c’est la première fois que des journalistes sportifs se voient refuser des visas pour se rendre dans un pays ami pour couvrir un match de football, d’où notre surprise. Les autoritésburkinabè ont usé des voies légales et réglementaires pour obtenir les visas (…). A notre grande surprise, seuls les journalistes n'ont pas obtenu le visa.».

Puis de se questionner sur la raison du refus. «Le refus de l’Ambassade d’Algérie de permettre aux journalistes burkinabè de se rendre en Algérie dans le seul but d’exercer leur métier (…), sonne à nos oreilles comme une atteinte grave aux droits fondamentaux des journalistes que nous sommes. Par cet acte, ce pays ami refuse aux journalistes le droit d’exercer leur métier sur son sol et au Peupleburkinabè le droit d’être informé, d’où notre totale consternation.» Ajoute l’association visiblement remontée.

Mais avec un tel acte, s’il s’avère fondé, que peut-on attendre des autorités burkinabè lors du match retour. L’association, en tout cas, appel à appliquer le principe de «réciprocité» tout en invitant «les instances africaines et internationales de football, de journalisme et de défense des droits de l'Homme à condamner cette violation grave du droit du Peuple burkinabè à l’information…par l’Algérie.

Les journalistes algériens sont prévenus, à moins que les autorités algériennes concernées, veuillent donner leur version des faits.

La rédaction sportive.

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (0) | Réagir ?