Scénario à rebondissements pour l'élection du président de la FAF

Kheireddine Zetchi, seul candidat pour succéder à Raouraoua.
Kheireddine Zetchi, seul candidat pour succéder à Raouraoua.

En une journée, la FAF et sa commission de candidatures ont dû changer leur plan de "bataille"'. Le dernier rétropédalage a eu lieu en fin de journée.

Après avoir longtemps maintenu la clôture des candidatures à dimanche 12 mars minuit, la commission de candidature a dû reporter la date au 27 avril. Là c'était ce matin quand ladite commission pondait un communiqué sur le site de la FAF. "Après examen des statuts de la FAF approuvés par la FIFA et soucieuse du bon déroulement de l’assemblée générale élective, la commission électorale et selon l’article 26.1.2 des statuts de la FAF qui stipule que les élections auront lieu soixante jours après la date de la tenue de l’assemblée générale ordinaire de fin de mandat, la date de l’assemblée générale élective aura finalement lieu le jeudi 27 avril 2017 soit 60 jours après l’AGO du 27 février dernier", détaille la commission électorale. Mieux encore.

La commission électorale que préside Ali Baameur a publié même l’échéancier des différentes étapes des élections. Ainsi, le dépôt de candidatures se fera du 13 au 28 mars à 00h00 et la publication de la liste des candidats aura lieu le 2 avril.

Mais ce n'était que le premier épisode puisque à la mi-journée, ledit communiqué est retiré du site de la Fédération. Que s'est-il passé ? Entretemps un autre communiqué invitant à l'AGE est publié.

"Conformément aux statuts, au règlement intérieur et au code électoral, les membres de l’Assemblée générale sont convoqués pour l’Assemblée générale élective -AGE- qui aura lieu le lundi 20 mars 2017 à 10h 00 au CTN de Sidi Moussa à Alger", est-il précisé.

Un seul candidat ?

La commission de candidature n'a enregistré jusqu'à dimanche soir que Kheireddine Zetchi, président du Paradou AC (Ligue 2), comme unique postulant à la succession de Mohamed Raouraoua, à la clôture des premiers délais du dépôt des candidatures, dimanche à minuit. On évoquait aussi ce matin, celle de Kheiredine Medouar, président de Chlef.

Que faut-il comprendre par ce retrait du communiqué ? puis la mise en ligne d'un autre communiqué qui annule manifestement celui du matin puisqu'il ne reprend pas l'argumentaire. Que fait le ministère de la Jeunesse et des Sports ?

La FAF aurait-elle été tancée pour s'en tenir au calendrier initial ? Si c'est le cas, c'est un boulevard qui s'ouvre devant le président du Paradou AC. Le second communiqué en effet ne parle pas de prolongation du délai de dépôt de candidatures. Ce qui met hors course d'autres postulants, Raouraoua compris.

Tout ce remue-ménage est pour rappeler aux béotiens que la décision sera prise en dehors de l'Assemblée générale élective le 20 mars. Car le football est une affaire trop sérieuse pour le pouvoir pour la laisser entre des mains trop indépendantes.

La rédaction sportive

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (0) | Réagir ?