Abdelmalek Droukdel, chef d’AQMI, condamné à la peine capitale par contumace

Abdelmalek Droukdel,
Abdelmalek Droukdel,

La peine capitale par contumace a été prononcée, dimanche, par le tribunal criminel près la Cour de Skikda contre l’émir de l’organisation terroriste "Al-Qaïda au Maghreb islamique" (Aqmi), Abdelmalek Droudkel, appelé Abou Mousaâb Abdelouadoud (47 ans).

La peine de mort a été également prononcée contre les surnommés Abou Youcef (L.N), médecin de formation, âgé de 45 ans, Oussama Abou Zaraâ (B.F), 44 ans, Charhabil Yaâkoub (Ch.M) 34 ans, Abou Rawaha (J.M) 31 ans, El Kaâkaâ Abou Amir (J.B) 25 ans, Seraka Abou Zenad (J.R) 26 ans, Ishak Abou El Hamam (L.R) 35 ans et El Mahi (H.A) 41 ans, issus des wilayas de Blida, Constantine, Mila, Annaba et Skikda et qui activaient dans les monts de Skikda.

Les accusés ont été condamnés pour adhésion à un groupe terroriste armé, fabrication et utilisation d’explosifs, et tentative d’homicide avec préméditation suite à l’attentat perpétré par ce groupe terroriste, le 8 septembre 2015 ciblant des forces de sécurité.

Selon l’arrêt de renvoi, l’attentat déjoué contre des forces de sécurité visait à desserrer l’étau exercé par les services de sécurité combinés sur le groupe terroriste qui accompagnait l’émir du groupe terroriste "Al-Qaida au Maghreb islamique" depuis Jijel vers les montagnes de la région ouest de Skikda pour se déplacer ensuite vers la localité de Bissi à Azzaba (Skikda) en prévision d’un autre déplacement vers la Tunisie ou la Libye. Le parquet a requis, au cours de son réquisitoire, la peine capitale contre l’ensemble des accusés.

Faut-il rappeler que l'émir d'Aqmi a sur le dos d'autres condamnations à mort ? Abdelmalek Droukdel, et dix terroristes, accusés d'être impliqués dans un double attentat-suicide en décembre 2007, à Alger, ont été condamnés à mort, le 18 janvier 2013, par le tribunal criminel d'Alger.

Avec APS

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?