Djamel Ould Abbas: "Bouteflika va bien, il a le droit de se reposer"

Ould Abbès botte en touche
Ould Abbès botte en touche

Le Secrétaire général du parti du Front de Libération nationale (FLN), Djamal Ould Abbas, a affirmé samedi à Alger que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, exerçait ses fonctions "normalement" et qu'il "n'y a pas lieu de verser dans la surenchère" rapporte l'APS

Lors d'une conférence de presse animée au Palais des Congrès (Club des Pins), M. Ould Abbas affirme avoir lui même rendu visite "récemment" au Président de la république Abdelaziz Bouteflika qui "exerce ses fonctions normalement". Il estime par ailleurs qu'il "avait le droit de se reposer"!

Interrogé par Tsa sur l’absence d’activité présidentielle publique depuis plus d’un mois, Ould Abbès a répondu séchement : "Il ne peut pas se reposer ? Laissez le Président tranquille !".

Sur l'annulation de plusieurs rendez-vous internationaux, le SG du FLN a rappelé les déclarations du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui avait indiqué que l'audience du ministre espagnol des Affaires étrangères par le président de la République "n'était pas programmée" dans le calendrier de sa visite en Algérie.

Pour rappel, le premier ministre Abdelmalek Sellal avait, il y a deux jours, depuis Tunis, rassurer sur l'état de santé du président Bouteflika disant aux journalistes tunisiens qu'"Il leur passait le bonjour et qu'il allait très bien".

Ces réactions qui empruntent plus à de l'agacement ne convaincs personne sur la situation inédite que vit l'Algérie. Il est question quand même du chef de l'Etat. Mais aussi et surtout de celui qui est censé diriger l'Algérie. Les informations le concernant, voire les inquiétudes, peuvent susciter la colère, mais ne peuvent pas être banales comme tentent de le faire croire les bateleurs comme Ould Abbès.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
Aksil ilunisen

Tans que la vache SONATRICH produit du lait noir pour engraisser vos comptes devises, tout le monde a le droit de se reposer dans cette Algerie des contradictions, meme le plus privilegié des echageurs de couches dans le monde.....

avatar
djamel rami

on a dèjà entendu cette même réponse de la bouche de Bouteflika en 1978 à propos de Boumedienne qui mourra quelques jours après !

visualisation: 2 / 6