Taourirt Moussa : le RPK adopte le plan d’action visant la préparation de ses assises

Siège de la Fondation Matoub Lounes
Siège de la Fondation Matoub Lounes

A l’issue de la première réunion de sa direction le Rassemblement Pour la Kabylie (RPK) Nous a fait parvenir la déclaration suivante :

Agraw i tmurt Iqbayliyen

Rassemblement pour la Kabylie

"Pour une Kabylie autonome dans une Algérie plurielle et démocratique"

A l’issue de la réunion tenue par le Bureau Exécutif élargi de la Direction du RPK le 11 mars 2017, Taourirt Moussa au Siège de la fondation Matoub Lounes, il a été décidé ce qui suit :

· Approbation du plan d’action en vue de la préparation des assises du RPK

· Désignation du coordinateur, Hamou Boumedine, en qualité de porte officiel du RPK

· A adopté la déclaration suivante :

Déclaration

Le 24 février 2017, à l’issue d’une rencontre tenue à Arous, nous avons rendu publique une déclaration d’existence politique du Rassemblement Pour la Kabylie. L’émergence de cette nouvelle organisation politique a suscité un intérêt pour certains, des interrogations pour d’autres, et malheureusement des attaques d’une rare violence du premier représentant du MAK-ANAVAD.

Aujourd’hui, nous sommes là pour conforter les premiers et répondre aux questions légitimes que se posent les seconds. Pour les attaques, nous avons considéré que ce n’est ni le lieu, ni le moment de répondre du fait que les enjeux auxquels doit faire face la Kabylie sont d’une telle importance et complexité que notre comportement doit toujours être guidé par une démarche de rassemblement et par la mesure de nos responsabilités vis-à-vis de nos concitoyens qui nous commandent de ne pas tomber dans une guéguerre intra-kabyle dont seul le pouvoir en tirera bénéfice.

L’appel à la convention politique des autonomistes kabyles du 30/12/2016 apporte en soi des éclairages sur notre initiative politique en évoquant ses fondements politiques et sa filiation sur le plan historique. Comme l’auront constaté les observateurs politiques, la création du RPK est le résultat d’une maturation d’un projet en gestation depuis la publication du Manifeste pour la reconnaissance constitutionnelle d’un statut politique particulier de la Kabylie, le 07 décembre 2014. Et pour resituer l’histoire dans son détail, le sujet a été évoqué la première fois en marge du séminaire de Taqerbuzt tenu en avril 2011 sous le thème «la Kabylie en débat».

L’avènement de notre mouvement est donc l’aboutissement d’un long processus de travail, de réflexion et de contributions autour d’un projet politique pour la Kabylie élaboré par des militants et cadres politiques dont les parcours se conjuguent avec les différents combats identitaires et démocratiques. Le RPK compte parmi ses fondateurs les précurseurs de la pensée autonomiste des années 90, les fondateurs du premier mouvement autonomiste kabyle le MKL, des fondateurs du MAK, des personnalités connus du printemps berbère de 80, des blessés par balles du printemps noir de 2001, et enfin parmi ses fondateurs, le RPK compte ceux qui ont bravé les menaces du terrorisme islamiste dans les années 90.

Le RPK est un mouvement autonomiste, il est autonome dans sa démarche et dans ses positions. Il n’est pas inféodé à aucun clan du pouvoir algérien et il ne le sera à aucun lobby étranger. Aussi, il ne rend compte de ses actes qu’à ses militants de manière démocratique et transparente. Nous représentons une sensibilité qui est la notre mais nous défendrons sans concession aucune les intérêts majeurs de la Kabylie, et si la nécessité nous le commande, nous nous interposerons politiquement à toute tentative d’instrumentalisation de la Kabylie d’où qu’elle vienne.

Le RPK se place comme un mouvement démocratique et fait de la non-violence une valeur fondamentale. Pour nous la Kabylie est une région de la diversité et du pluralisme où toutes les tendances ont droit à l’existence dès lors qu’elles s’inscrivent dans un cadre pacifique. Le combat identitaire de la Kabylie est un combat sans relâche qui a produit ses fruits. Il a permis à toutes les sensibilités de s’exprimer. C’est le fruit de notre combat, le combat de tous les Kabyles. Il est notre héritage commun, il est notre acquis, il est ce qu’on ne doit jamais abandonner. Ce qui nous conduit à affirmer que nous n’avons aucune prétention de représenter le peuple kabyle dans sa globalité. Les partis, à ancrage kabyle, qui se placent dans une dimension nationale est pour nous une richesse et le fruit d’un combat, une conquête contre la dictature du parti unique- FLN.

Le RPK se veut un mouvement rassembleur qui ne ménagera aucun effort pour regrouper toutes les sensibilités autour des intérêts partagés autour de la Kabylie. Son action sur le terrain sera prioritairement engagée, sans s’ériger en tutelle, dans la revivification de la démocratie locale et la généralisation des expériences réussies dans certains villages afin d’amorcer une dynamique d’autonomie de fait. Les acteurs économiques, les acteurs sociaux ont, comme tous les autres acteurs, une responsabilité dans cette entreprise de recomposition sociale.

Le RPK est un mouvement autonomiste qui s’inscrit dans la régionalisation et non pas dans le régionalisme. Il est respectueux de toutes les autres communautés de l’Algérie. Le régionalisme est une tare du pouvoir autoritaire algérien qui ne s’est construit, depuis 1962, que sur le favoritisme et le clientélisme. Sa politique d’exclusion envers la Kabylie, notamment sur les projets d’investissement publics, auquel il faut ajouter les pressions fiscales sur les opérateurs privés, constituent un véritable chantage pour la normalisation politique et l’assimilation identitaire.

Le RPK est un mouvement pour la jeunesse kabyle pour donner un prolongement aux différentes luttes menées pour l’identité, la culture et la démocratie. Aujourd’hui, le combat des jeunes est dans la réappropriation des institutions propres de la Kabylie pour gouverner souverainement leur destin et faire rayonner la Kabylie dans l’Algérie et dans le monde. Les compétences existent, la détermination est présente, il suffit de mettre en mouvement toutes nos énergies pour construire notre projet : une Kabylie autonome dans une Algérie plurielle et démocratique.

Le RPK appelle l’ensemble des citoyens et citoyennes qui partagent notre projet et qui veulent s’inscrire dans une dynamique nouvelle de venir participer à la réalisation d’un véritable changement dont les effets ne seront que salutaires et pour la Kabylie et pour l’Algérie. Les assises du RPK qui auront lieu en été prochain en seront, à coup sur, le premier grand rendez-vous.

Pour le RPK

Le Coordinateur

Hamou Boumedine

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?