Écoles Coraniques: l’association des oulémas algériens avertit la ministre Benghebrit !

Écoles Coraniques: l’association des oulémas algériens avertit la ministre Benghebrit !

D'autorité, l’association des Oulémas musulmans algériens se pose en "garante de l’intérêt suprême du pays et de la religion en Algérie", et demande plus d’explication à la ministre de l’éducation, Mme Benghabrit, quant à sa dernière décision de mettre les écoles coraniques dans le programme préscolaire de la petite enfance.

Cette association, qui était en état d’alerte depuis la sortie médiatique de la ministre de l’Education, a envoyé un émissaire pour porter son inquiétude au ministère. "En réponse à l’inquiétude suscitée par la sortie médiatique de la ministre de l’éducation, notre association a entendu l’émissaire envoyé au siège du ministère", pouvait-on lire sur le communiqué (*) publié le 09 mars 2017 sur sa page Facebook.

Sur un ton ferme, l’AOMA avertit "qu’elle ne déviera pas de sa mission qui n’était autre que de répandre le livre saint d’allah, de l’enseigner, de l’apprendre à ses enfants, et d’éduquer les générations futures sur sa voie (…) Et c’est pour cela que l’association réitère son attachement aux écoles coraniques et les considèrent comme un grand acquis du peuple algérien et appel à les soutenir financièrement et moralement", écrivait-elle sur son mur.

L’association des oulémas espère qu’elle sera toujours impliquée dans ce qu’elle considère comme «ses prérogatives» (en parlant des écoles coraniques) pour qu’il n’y ait pas de mal entendue. "On espère être toujours impliqué dans tous ce qui est en relation avec nos prérogatives et qu’on partage avec les institutions de l’état, afin d’éviter tous les problèmes qui peuvent survenir". Enfin, dans son communiqué, l’association exige ni plus ni moins, que "des explications et toutes les données nécessaires soient fournies, (concernant les décisions prises et qui touchent les écoles coraniques) pour que son bureau national prenne la décision qui s’impose pour le bien du pays et de la religion".

Pour rappel Mme Benghebrit veut mettre aux normes, les écoles coraniques afin qu’elles jouent un rôle préparatoire, en plus de ceux qu’elles exercent habituellement. "... elles seront considérées comme des écoles prescolaires préparatoires à l’école avec le programme des écoles préparatoires (...) Elles continueront à jouer leur rôle. Elles doivent se conformer à des critères et à des données avec un guide et un référentiel déjà existant" avait-elle déclaré, samedi passé, en marge de la conférence de presse organisée lors de l'installation de la Coordination du réseau algérien des écoles associées à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

La rédaction

(*) Communiqué de l'AOMA

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Massine Ait Ameur

Oulala. Cette association des Oulemas devrait etre interdite d'activer pour complicite avec l'ennemi dans les annees 1930's ; Plus precisement, en 1936 quand le projet Blum-Violet d'integration integrale du pays et de sa population a la France fut pret pour le vote a l'assemblee francaise. . Leur chef Ben Badis, deviendras un lobyste fini pour cette "cause" ; il iras notamment en France rencontrer le president francais et les membres du parlement francais pour pousser pour l'acceptation du projet. Une fois que ce dernier n'eut aucun succes a l'assemblee, notre Ben Badis et son association de Hisb Franca se rebiferons ! De nos jours, profitant de l'annonnement de la population, cette association qui se cachait durant les annees 60-70, resurface et donne des lecons de patriotisme, d'arabisme et d'integration de l'Algerie a la grande Ouma Arabia!

Pauvre Algerie a la memoire courte !