Le ministre Tahar Hadjar, tête de liste FLN, suscite la colère à Tiaret

Le ministre Tahar Hadjar, tête de liste FLN à Tiaret.
Le ministre Tahar Hadjar, tête de liste FLN à Tiaret.

L’administration locale a validé à la date butoir 24 dossiers de formations politiques. Seuls les partis politiques structurés et agréés ont été retenus.

Les candidats libres ainsi que le MDS ont été éliminés de la course, faute de signataires. Quant au RCD, fraichement restructuré, il n’a pas présenté de liste. Cédant le terrain à 24 formations qui seront en course, dès lors que la concurrence est de mise.

Les partis nouvellement introduits dans le champ politique ne manqueront pas de faire les frais des grosses pointures comme le FLN, le RND, la "coalition islamiste" bien ancrées dans la région.

A Tiaret, wilaya de presque un million d’habitants, 14 dairas, 42 communes où le nombre d’inscrits sur les listes électorales dépasse les 350 000, 11 places au parlement sont à pourvoir. Donc pour un siège il faudra récolter au moins plus de 12000 voix.

Le FLN, a choisi Hadjar Tahar, l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur, natif de la région de Meghila, fief de la grande tribu des Kraïches, pour piloter la liste, ses colistiers ne sont que l’actuel mouhafedh Tahar Bouriah et Sadek Nacera, tous deux, députés en exercice, vient en 7e position Mohamedd Mazouz, le frère de l’actuel SG du ministère de l’intérieur, Hocine Mazouz.

Certains choix ont poussé les militants de Tiaret, et de la région de Frenda à organiser des sit-in devant les sièges de la mouhafadha et devant certains bureaux de leurs communes pour crier à l’injustice et au scandale …. et dénoncer une marginalisation sur ordonnance.

D’autres kasmas de ce parti, notamment celles de Ksar Chelala connaissent le même mécontentement, La grande surprise c’est l’absence de fils de chahid affiliés à l’ONEC sur la liste finale validée.

Désaprobation aussi au RND

La conception des listes de candidats pour les législatives prochaines ne déchire pas que la formation politique du FLN. C’est le cas notamment du RND dont certains militants sont allés jusqu’à se déplacer au siège national pour protester et contester les choix faits par la direction du parti localement,

Toujours, concernant la formation d’Ouyahia, c’est Hamid Bekhairi, un entrepreneur, coordonnateur de wilaya et membre du conseil national qui pilotera la liste, secondé par un investisseur Mohamed Derouiche, propriétaire de la fabrique d’eau minérale Ladjar.

Pour rappel, le FLN à Tiaret a raflé les 11 sièges lors des législatives 2012.

De Tiaret, Noureddine Si Merabet

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

Voilà un vaut rien tête de liste, il à ruiné l'enseignement supérieur et maintenant casé tête de liste du parti mafieux qui à ruiné l'Algérie depuis la libération à ce jour ?.