Pas de photo du président avec des femmes pour le 8 mars

Abdelaziz Bouteflika n'organisera pas de réception pour les femmes.
Abdelaziz Bouteflika n'organisera pas de réception pour les femmes.

La présidence n'organise pas de réception en l'honneur des femmes en ce 8 mars.

Point d'image traditionnelle même subliminale d'un Bouteflika entourée d'Algériennes rayonnante. Les femmes habituées à être reçue par le chef de l'Etat tous les 8 mars doivent se contenter en ce jour ce 8 mars d'un simple communiqué au nom du président.

Dans un message ampoulé aux Algériennes, le chef de l'Etat ne s'est pas privé de commencer son hommage aux moudjahidates. C'est dire que 55 ans après l'indépendance, on en est encore à ressasser les anciens combats au lieu de se projeter dans l'avenir.

Ce n'est pas que les valeureuses moudjahidates ne méritent pas les plus grands égards et hommages, loin de là, mais il y a lieu de rappeler que c'est la génération du chef de l'Etat et tous ceux qui ont été au pouvoir depuis l'indépendance qui ont fait de ces glorieuses femmes et des générations suivantes d'éternelles adolescentes.

Si les Algériennes ont eu quelques acquis, ils sont loin des attentes justement de celles qui avaient bravé la torture, la répression, voire la mort pendant la guerre pour l'indépendance. Convoquer tous les 8 mars le sacrifices des Algériennes sans leur consentir toute la liberté et abroger le code de la famille relève de l'hypocrisie. Il ne sert à rien de faire dans le pompeux ni de tresser des phrases emphatiques quand elles deviennent le souffre-douleur du moindre macho, quand la législatision fait d'elles la moitié d'un homme...

Aujourd'hui, les Algériennes ne sont plus dupes pour croire aux discours et autres promesses philandreuses, ressassées tous les 8 mars et oubliée dès le lendemain, la vérité est dans les actes quotidiens et dans rien d'autres.

Yacine K.

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?