Monsieur Hannachi, vous êtes devenu un indu de la JSK

Moh Cherif Hannachi, l'homme par qui la faillite de la JSK est advenue.
Moh Cherif Hannachi, l'homme par qui la faillite de la JSK est advenue.

Vous n’avez pas une once de préoccupation de la J.S.K, vos bobards médiatiques à chaque défaite le prouve, autrement, il y a bien longtemps que vous auriez jeté l’éponge, mais votre appétit vorace, votre orgueil et votre égoïsme personnel sont plus forts et sont aussi les raisons qui vous ont incrusté à la présidence de ce club.

Votre volonté à garder le contrôle de la JSK est une attitude qui s’inscrit dans vos objectifs mercantiles, avec l’intention de bâfrer la J.S.K. financièrement, jusqu'à la faillite totale et la rétrograder, pour sombrer dans l’abyssal à ne pouvoir remonter de si tôt. Vous avez réussi Monsieur. Il y a comme une volonté de faire disparaitre le club et il semble que vous soyez la personne chargée de le faire.

Votre opiniâtreté a engendré une fuite en avant, qui a délité le plus prestigieux club sportif de l’Algérie, à travers une gestion arbitraire révolue et l’avidité pécuniaire pour votre personne, qui ne cesse de s’amplifier.

Vos manœuvres et les agressions des baltaguias gracieusement rétribués pour les utiliser contre toute bonne volonté qui veut rendre à la J.S.K. son rayonnement sont de notoriété. Mais vous, pour perdurer à la tête du club vous manigancez toutes sortes d’artifices pour continuer votre règne au détriment de la désolation et des peines de ses fans et de toute cette fière région qu’est la Kabylie.

Selon la vox populi, vous demandez 80 millions pour quitter le club des Jaunes et Verts. Une insolence capricieuse. Comme si la J.S.K est votre propriété, dont vous êtes en mesure de la spéculer dans un bazard à votre profit. Vous avez perdu le sens de la responsabilité et de la réalité Monsieur, à travers votre narcissisme sans limite et votre cynisme débordant.

La dernière rencontre contre nos frères bejaouis a été un camouflet qu’aucun justificatif ne peut radouber. Vous représentez l'échec recommencé de la JSK. La faillite de l'esprit de ce club qui a fait rêver la Kabylie. Il n’y a aucune justification aussi mensongère soit-elle qui peut changer la place misérable que la J.S.K. dans le classement. Qui l'eût cru ? La JSK au fond du tableau ! Les anciennes stars du club doivent bien se sentir blessées au plus profond de leur âme.

Les prestations de réussite qui étaient le credo du club, sous votre gestion arrogante, ont pris un tournant ignominieux, parce que votre intérêt personnel passe largement devant la J.S.K. Vous devez pour une fois prendre vos responsabilités de ce qui va en découler dans un proche avenir, dont vous ne sortirez pas indemne si la chute advenait. Vous avez conspiré près d’un quart de siècle, il est temps de partir.

Vous êtes Monsieur, de tout temps, resté sourd aux avertissements et mises en garde de dignes et sages personnes de la J.S.K, qui portent ce club toujours dans le cœur.

Depuis une décennie notre valeureux club se débat à chaque saison pour sortir du classement infernal de la ligue une, dû à vos recrutements médiocres.

Il est donc logique que vous récoltiez la semence de votre gestion inopérante qui n’a pas du tout été fertile pour le club, son classement au bord de la relégation est une réalité incontournable de vos illusions et de vos fourberies, qu’il n’est jamais assez de vous rappeler. Mon Hannachi, ayez la décence de quitter la JSK pour que ses enfants la sauve d'une faillite annoncée.

Ali Bendifallah

Plus d'articles de : Opinion

Commentaires (0) | Réagir ?